Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Albert François Amichia (ministre des Sports et Loisirs) aux athlètes et fédérations : Le temps de la participation pour la participation est révolu
Publié le vendredi 5 juin 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Lancement
© Ministères par DR
Lancement du sommet des villes et régions d`Afrique pour le climat
Mardi 26 mai 2015. Abidjan. Initié par l`Assemblée des régions et districts de Côte d`Ivoire (ARDCI), le sommet des villes et régions d`Afrique pour le climat a été officiellement lancé par Daniel Cheick Bamba, représentant le ministre d`Etat, ministre de l`intérieur et de la sécurité, en présence de plusieurs personnalités dont le ministre Albert François Amichia en tant que président du Conseil des Collectivités territoriales de l‘UEMOA.
Comment




Porté à la tête du département des Sports et Loisirs en mai 2015, le ministre Albert François Amichia a effectué sa première sortie officielle, le jeudi 4 juin 2015 à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports (Injs). Et ce, dans le cadre de la conférence sur les préparatifs des 8e Jeux de la Francophonie.
« Le temps de la participation pour la participation est révolu. Nous participons pour gagner. Et pour gagner, il faut se préparer sérieusement ». C’est le message lancé par le ministre des Sports et Loisirs, Albert François Amichia aux athlètes et fédérations qui prendront part aux 8e Jeux de la Francophonie qui se dérouleront du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan. Pour atteindre cet objectif, le ministre a promis joué sa partition, en mettant à disposition des fédérations et athlètes les moyens pour la préparation. « Le ministère jouera sa part en mettant les infrastructures qu’il faut à votre disposition. Il vous appartiendra, dans une préparation rigoureuse à faire en sorte que le pari pris par le président de la République soit tenu », a martelé le ministre des Sports et Loisirs. Pour ces Jeux à venir, il a exhorté les fédérations sportives et associations culturelles à sélectionner des compétiteurs capables d’hisser haut le drapeau national. « Il faudra, dans la sélection de ceux qui représenteront la Côte d’Ivoire, le faire sans complaisance ; le faire sur des critères précis et objectifs. Ils ne représenteront pas une fédération, ni un groupe d’amis, ils représenteront la Côte d’Ivoire », a recommandé le premier vice- président du Comité national des Jeux de la Francophonie. Parlant de l’état des infrastructures sportives au moment où la mission d’inspection du Comité international de la Francophonie séjourne à Abidjan, le ministre Amichia François a reconnu ne pas être prêt. Toutefois, il a fait cette promesse : « Je suis conscient du léger retard accusé dans les préparatifs. Mais, je puis vous rassurer que les infrastructures sportives et culturelles, les dispositifs organisationnels contenus dans le cahier des charges seront disponibles trois mois avant l’ouverture des Jeux ». La Côte d’Ivoire qui entend faire de ces 8e Jeux de la Francophonie une référence attend une participation record de 4000 jeunes issus de 80 pays de l’OIF.

Ange Kouadio
Commentaires


Comment