Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Litige foncier à Grand-Bassam La population de Modeste se dresse contre Bassit Assad
Publié le vendredi 5 juin 2015  |  Le Belier Intrépide
Comment




Ambiance électrique, hier jeudi 04 juin sur un chantier de construction situé à quelques encablures du village de Modeste, précisément au niveau de l’espace appelé « Bon coin », sur l’axe Abidjan- Grand-Bassam. Et pour cause, la population de Modeste a pris d’assaut ce site pour dénoncer les agissements d’un acquéreur de terrain. Bassit Assad, de nationalité libanaise, car c’est de lui qu’il s’agit est, au dire des manifestants, un occupant illégal qui fait usage de force pour s’approprier un terrain de 15 hectares sur le domaine du village Modeste. Il est aidé en cela par des éléments du camp commando de Kouamassi, sous les ordres de Dago Dja. C’est donc pour lancer « un cri de cœur et protester contre la vente et l’occupation illicite et frauduleuse » de leurs terres, selon leur porte-parole, Adjeï Kacou, que plusieurs dizaines de femmes, hommes et jeunes ont manifesté bruyamment mais pacifiquement sous la forte pluie sur ledit terrain, brandissant des banderoles avec différents messages : ‘’non à la vente illicite des terres de Modeste’’. « Nous sommes venus dire aux personnes qui sont sur ce site d’arrêter leurs travaux car Bassit n’a jamais acquis de terrain avec la chefferie de Modeste. Il est détenteur d’une attestation de concession de provisoire (ACP) sur un terrain situé à Anani dans la commune de Port-Bouët », précise Adjéï Kacou, par ailleurs président de la coalition des jeunes de 10 villages N’Zima et Ebrié pour la protection de leur patrimoine foncier. Il ajoute que Bassit qui n’a jamais fourni un seul document attestant l’acquisition de cette parcelle, a à plusieurs reprises refusé de répondre à la convocation du préfet qui a pourtant pris un arrêté au mois de février dernier pour organiser la cession des terrains sur le territoire de circonscription de Grand-Bassam. Les populations ont ainsi exprimé leur amertume relativement aux destructions de maisons et à la bastonnade des femmes. Agressions à mettre à l’actif des hommes mis en mission par Bassit Assad qui dit avoir acheté le terrain aux mains du roi de Moossou par l’entremise des jeunes se réclamant de la Fesci (Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire). Le hic, c’est que la parcelle litigieuse n’est pas dans le territoire de Moossou mais plutôt celui de Modeste. « Nous demandons aux autorités de faire quelque chose parce les gens sont en train de nous spolier de nos terres. Certains comme Bassit Assad se disent intouchables et veulent arracher nos terres par la force. Nous sommes dans un Etat de droit, donc nul ne doit s’octroyer les biens d’autrui de la sorte », a plaidé le porte-porte des manifestants?

Jean Levry
Commentaires

Titrologie



Le Belier Intrépide N° 139 du 4/6/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment