Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Cour pénale Internationale: Affaire Gbagbo / Me Altit (Avocat de Gbagbo) : «Des soutiens d’Alassane Ouattara sont pour la libération de Gbagbo »
Publié le mardi 23 juin 2015  |  Soir Info
Maître
© Autre presse par DR
Maître Emmanuel Altit, avocat de l`ex-président Laurent Gbagbo)
Comment




A maintes reprises, l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo a vu la Cour pénale internationale (Cpi), lui refuser la liberté provisoire. L'instance basée à La Haye a notamment brandi ''l'absence d'éléments nouveaux'' pour justifier une mise en liberté du président ivoirien.

Cependant, Emmanuel Altit, avocat principal de l'ancien chef d'Etat est convaincu que le contexte politique actuel en Côte d'Ivoire est un élément nouveau qui milite en faveur d'une libération provisoire du ''Woody de Mama''. Dans un document de 19 pages en date du 28 mai dernier, l'avocat français s'est notamment appuyé sur les récentes sorties d'importantes personnalités dont, des proches du président ivoirien, Alassane Ouattara.

« En ce qui concerne la demande de libération de Laurent Gbagbo, elle n’est pas réservée à quelques nostalgiques, militants de groupuscules extrémistes fantasmatiques, comme voudrait le faire croire le Procureur, mais elle est partagée par une grande partie de la population et par une majorité des décideurs politiques – y compris des soutiens d’Alassane Ouattara – comprise comme étant une mesure de Justice, qui plus est indispensable à la réconciliation nationale. Il ne s’agit pas, pour les militants de la libération de Laurent Gbagbo de le faire échapper à la justice pénale internationale mais d’œuvrer pour la réconciliation en Côte d’Ivoire », stipule le communiqué de Me Altit.

Les sorties des ''irréductibles'' issus du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) sont également présentées par la défense du fondateur du Front populaire ivoirien (Fpi). « Les plus grandes figures politiques ivoiriennes ont demandé à s’entretenir avec Laurent Gbagbo au centre de détention de Scheveningen, souligne l'homme de Droit. Le 24 mars 2015, Charles Konan Banny, membre éminent du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) – ancien parti unique, soutenant aujourd’hui Alassane Ouattara – et président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation s’est ainsi rendu à La Haye. Celui qui appelait en 2010 à voter pour Alassane Ouattara déclare aujourd’hui : «Qu’on le veuille ou non, Laurent Gbagbo, qui n’a pas fini d’écrire son histoire, est une icône en Côte d’Ivoire. [...] la réconciliation ne peut pas se faire sans lui ».

Selon Emmanuel Altit, la libération de Laurent Gbagbo a, aujourd'hui, le statut de véritable cause nationale. « Il n’existe pas une personnalité politique ivoirienne ou un membre éminent de la société civile ivoirienne qui n’appelle à la libération de Laurent Gbagbo. Le Procureur serait bien en peine d’en citer un seul.
... suite de l'article sur Soir Info

Commentaires


Comment