Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Journée d’excellence à Taabo: les ministres Kandia Camara et Bandaman Maurice rendent hommage aux enseignants
Publié le jeudi 25 juin 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Grève
© Abidjan.net par Atapointe
Grève dans le secteur de l`enseignement: Kandia Kamara face à la Presse
Mardi 9 Avril 2013. Plateau. Tour administrative. Face aux multiples grèves qui minent le secteur de l`éducation nationale, la ministre de tutelle Kandia Camara a animé une conférence de presse pour donner sa position.
Comment




La célébration de la journée de l’excellence à Taabo, le samedi 20 juin dernier, à l’initiative de l’Inspection d’enseignant primaire (Iep) de Taabo, a servi de cadre pour les ministres Kandia Camara de l’Education nationale et de l’Enseignement technique et Maurice Bandama Kakou, ministre de la Culture et de la Francophonie, pour rendre hommage aux enseignants pour le travail abattu au cours de l’année scolaire qui tire allègrement vers la fin. Succédant à plusieurs intervenants, Kandia Camara s’est dit heureuse d’avoir été choisie comme marraine de ladite journée. « Je suis heureuse de me retrouver, ici, avec vous mes collègues. », s’est exprimée la première autorité de l’Education nationale. Et de poursuivre : « Mes collaborateurs m’ont fait l’honneur de me choisir comme leur marraine pour leur journée de l’excellence. Je suis donc venue pour rendre hommage à tous les acteurs de la communauté éducative qui ont travaillé ardemment pendant 9 mois. Ces hommes et ces femmes sont à la tâche pour l’embellie progressive de l’école ivoirienne par leur inestimable dévouement». Félicitant ainsi ses collaborateurs avant d’indiquer que l’école sera obligatoire à la rentrée prochaine. Pour Kakou Maurice Bandama, ministre de la Culture et de la Francophonie, l’Education nationale et la culture sont indissociables dans la mesure où il ne peut avoir d’éducation sans culture ou de culture sans éducation. « Il ne peut avoir d’éducation sans culture comme il ne peut avoir de culture sans éducation », a dit le ministre-enseignant-écrivain. S’appuyant sur la noblesse du métier d’enseignant, l’ancien enseignant des Lettres modernes a demandé à ses collègues de ne viser que la formation qu’ils dispensent qui est, selon lui, le plus grand métier au monde. C’est pourquoi, il leur a demandé d’être fiers de leur métier puisque le gouvernement est en train de créer un environnement propice avec la valorisation des salaires. A propos de « l’école obligatoire », Kandia Camara pense que cette fois sera la bonne puisque, selon elle, le gouvernement a pris des dispositions pour que le projet puisse démarrer dès la rentrée prochaine. Avant de révéler que 3000 salles de classe sont en construction et des recrutements d’enseignants sont en train d’être faits d’ici à la rentrée prochaine. « Le président de la République ne veut plus d’enfant en marge de l’école et de l’évolution de ce pays. C’est pour cette raison qu’il a initié ce projet ‘d’école obligatoire’ pour les enfants, leurs parents et pour toute la Côte d’Ivoire. », a martelé la ministre. Pour elle, les parents d’élèves et tous les Ivoiriens doivent s’approprier ce projet qui permettra à tous les enfants du pays d’acquérir une éducation et une formation pour pouvoir s’insérer dans le tissu économique. Non sans faire noter que « c’est un projet très important pour la Côte d’Ivoire parce qu’elle aspire à devenir un pays émergent qui a besoin de ressources humaines bien formées ». Notons que la ministre a fait un important don de plusieurs ordinateurs, de matériels sanitaires et du matériel de travail à l’Iep dont plusieurs enseignants et élèves ont été récompensés.

Ahou Moayé
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3416 du 24/6/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment