Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Discours de Madame Dominique Ouattara lors du cocktail offert en son honneur par l’Association "American Friends of Children Of Africa Foundation".
Publié le jeudi 25 juin 2015  |  Présidence
Soutien
© Présidence par Cabinet Première Dame
Soutien aux enfants démunis: des personnalités se mobilisent pour Children Of Africa à Washington
Mardi 23 Juin 2015. États-Unis, Chevy Chase  dans le Maryland. Cocktail organisé en l’honneur de la première Dominique Ouattara
Comment




Madame Dominique Ouattara, lors du cocktail offert en son honneur à Washington:

«Voici mon prochain projet »

« Je suis très heureuse d’avoir entrepris cette formidable aventure humaine »

«Nous avons presque terminé la construction de l’Hôpital Mère-Enfant à Bingerville près d’Abidjan»

L’organisation « American Friends of Children Of Africa Foundation» a organisé un cocktail en l’honneur de Madame Dominique Ouattara, Présidente de la Fondation Children Of Africa, le mardi 23 juin 2015, à Chevy Chase dans le Maryland. Lors de cette rencontre, Madame Dominique Ouattara a évoqué les missions de la fondation Children Of Africa et ses projets à moyen terme. Nous vous proposons l’intégralité de son discours à cette occasion.



Honorables invités, Amis, Mesdames et Messieurs,

Je voudrais commencer par vous remercier tous d’être venus ce soir pour en apprendre davantage sur la Fondation Children Of Africa. Je tiens à remercier tout particulièrement Mme Linda Potter et M. Timothy Shriver de nous avoir reçus ce soir.

J’ai créé la Fondation Children of Africa à Abidjan, en Côte d’Ivoire en 1998, afin d’aider et de protéger les enfants surtout les plus démunis. Mais l’idée de la Fondation est partie d’ici, de Washington, lorsque mon époux, le Président Alassane OUATTARA était alors Directeur Général Adjoint du FMI. Au regard de mon profond attachement au bien-être des enfants et de toutes les actions que je menais de façon bénévole pour leur assurer des lendemains meilleurs, mes amis m’ont conseillée de créer une Fondation pour formaliser mes élans de solidarité envers les plus faibles. Ainsi je voudrais remercier le Professeur Marc Gentilini ; Monsieur et Madame Michel Camdessus ainsi que monsieur Stanley Fisher. Ils sont tous pour beaucoup dans ma décision de créer la Fondation Children of Africa. Ils m’y ont encouragée et je suis très heureuse d’avoir entrepris cette formidable aventure humaine.

Ainsi, depuis sa création,  la Fondation intervient dans 11 Pays en Afrique où elle subventionne des centres de vie dont la « La case des Enfants » qui est le centre d’accueil de la  Fondation Children Of Africa. Créée en 1994, «  La case des Enfants » s’occupe des jeunes enfants de la rue, des orphelins ou des victimes d’exploitations divers vivants en totale rupture avec la société. 

En plus de l’éducation de base, nous leurs prodiguons des conseils psychologiques et de l’art-thérapie (dessin, peinture, chant, musique et danse) parce que comme vous le savez, au cours des 10 années de crise qui ont pris fin en novembre 2010, avec une élection démocratique qui a porté mon époux le président Alassane Ouattara au pouvoir; beaucoup d’enfants se sont retrouvés orphelins, mutilés ou traumatisés. D’autres encore ont été bloqués à Abidjan, tandis que leurs géniteurs ou parents étaient à l’intérieur du pays.

Mon pays est en sécurité et en paix aujourd’hui, mais les blessures de la crise et  la violence qui ont marqué tant d’enfants, doivent encore être guéries. Dans nos centres, des religieuses et des chefs religieux donnent aussi des conseils spirituels aux enfants.

La Fondation Children of Africa dispose également de 8 Bibliobus et nous espérons en acquérir 4 de plus. Ce sont des bibliothèques itinérantes qui parcourent le pays en apportant la lecture aux enfants. C’est un moyen important pour nous, de soutenir l’éducation et le développement social à travers le pays, et  encourager l’alphabétisation active. Chaque année, nous faisons des dons de kits scolaires composés de sacs à dos, d’uniformes et de fournitures aux écoliers pour les aider à avoir une bonne rentrée scolaire.

 Avec les fonds recueillis auprès de donateurs privés nationaux et internationaux, nous avons presque terminé la construction de l’Hôpital Mère-Enfant à Bingerville près d’Abidjan. Dans cet hôpital, qui devrait être achevé en décembre 2015, les mères et les enfants pourront recevoir des soins prénataux et post-partum qui sauvent la vie dans une structure répondant aux normes internationales les plus élevées. Cet hôpital mère-enfant sera géré par une association autonome qui regroupe l’Etat, la Fondation Children Of Africa, et des spécialistes de la gestion des hôpitaux. 

 Le prochain projet que nous allons entreprendre est la construction d’une maison d’accueil  à Soubré dans le Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire, l’une des plus grandes régions de production de cacao. Cette maison d’accueil  aura pour vocation de prendre en charge les enfants de 6 à 18 ans, victimes  de la traite, de l’exploitation et du travail des enfants. Les enfants identifiés comme victimes des pires formes de travail y recevront un accompagnement psychosocial et une aide à la réinsertion. Ce centre pourra accueillir une centaine d’enfants et comportera toutes les commodités nécessaires à une vie agréable et stimulante. Après sa construction, nous le confierons à l’autorité de tutelle, notamment le Ministère d’Etat, Ministère de d’Emploi, des affaires Sociales et de la Formation Professionnelle pour en assurer le fonctionnement.  

Mesdames et messieurs,

Dans notre pays, sur  près de 23 millions de personnes, environ 15 millions sont des enfants. Cela signifie que nous devons faire tout ce qui est possible pour nourrir, soutenir et aider nos enfants à vivre une vie saine et en bonne santé, et grandir avec une éducation qui va leur permette d’être des acteurs importants dans la société. 

Depuis 2012, connaissant mon attachement à tout ce qui touche aux enfants, le Président de la République m’a nommée Présidente du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et du travail des enfants (CNS). Avec mon comité, nous sommes activement engagés dans une relation de responsabilité partagée avec l’industrie internationale du cacao et du chocolat, les gouvernements des pays voisins et la communauté internationale, ainsi que des donateurs pour l’éradication de l’exploitation des enfants et du travail des enfants. C’est à ce titre que je suis ici à Washington cette semaine, pour rencontrer des représentants du gouvernement américain et des représentants du secteur privé pour leur réitérer notre engagement à éradiquer le fléau de l’exploitation des enfants sous toutes ses formes  et aussi les inviter à unir nos efforts pour obtenir de meilleurs résultats. 

Mesdames et messieurs,

Nous continuons à être confrontés à de nombreux défis dans la lutte pour le bien-être des enfants en Côte d’Ivoire, et nous sommes en train de travailler dur pour améliorer l’accès et la qualité des services d’éducation et de santé publique. Nous travaillons également dans un partenariat engagé avec les gouvernements voisins et la communauté internationale pour éradiquer l’exploitation et le travail des enfants.

 Au cours de sa campagne de 2008, quand il parlait de l’importance du service et le fait d’avoir un impact sur la société, le président Barack Obama a dit «commencez là où vous êtes ». Je crois qu’en mettant l’accent sur le soutien aux enfants à risque et aux jeunes à travers les communautés dans notre pays, nous contribuons à créer les futurs leaders capables, sains qui porteront un sens de la responsabilité partagée pour la santé et le bien-être de la société ivoirienne. En tant que l’une des plus grandes économies subsahariennes, la Côte d’Ivoire est un des moteurs économiques de l’Afrique de l’Ouest. Promouvoir la santé et le bien-être de nos enfants et des jeunes aura un impact social positif et un effet de croissance économique pour le pays, et sur toute la sous-région ouest-africaine. En « commençant là où nous sommes», la Fondation Children of Africa est en train de créer d’un changement positif, un enfant à la fois.

Le président John F. Kennedy a dit une fois que: « Les enfants sont la ressource la plus précieuse du monde, et notre meilleur espoir pour l’avenir ». Je suis ravie d’avoir eu cette occasion de partager avec vous la vision de la Fondation Children of Africa sur la meilleure façon de nourrir cette ressource des plus précieuses de toutes. J’espère avoir le plaisir d’accueillir chacun de vous à Abidjan pour le Gala bi-annuel 2016 de la Fondation Children of Africa.

Je ne saurai terminer mon propos sans réitérer mes remerciements à tous nos généreux donateurs sans lesquels toutes nos actions n’auraient pas été possibles.

 Je vous remercie.
Commentaires


Comment