Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Dimbokro : le Conseil régional invite les populations du N’Zi à s’inscrire à des microprojets
Publié le jeudi 16 juillet 2015  |  AIP
Comment




Dimbokro – Le Conseil régional du N’Zi (départements de Dimbokro, Bocanda et Kouassi-Kouassikro) met à la disposition des populations un fonds de 10 millions de FCFA pour financer de petits projets générateurs de revenus et les invite à s’inscrire massivement, a annoncé, mercredi, le Sous-directeur chargé de la jeunesse, des sports et loisirs, Kobénan Koffi Jonas.

Ce fonds de microprojets logé à la Coopérative d’épargne et de crédit (COOPEC) de Dimbokro concerne les jeunes et les femmes de la région.

"C’est une première fois et c’est donc une phase expérimentale, d’où la modicité du montant alloué. S’il y a de l’engouement cette année, ce montant pourrait être revu à la hausse. Il n’y a pas de conditions d’apport personnel mais ceux qui disposeraient déjà de moyens propres pourraient être appuyés techniquement et leurs moyens renforcés dans le financement de leurs projets", rassure M. Kobénan.

Selon lui, le nombre de bénéficiaires, le taux de remboursement ou l’inexistence d’un tel taux ainsi que les modalités de remboursement, la date de clôture de souscription ne sont pas encore définis et vont l’être après une rencontre avec la COOPEC.

"Il existe cependant des fonds de la mairie et de la Première Dame dans le même cadre de lutte contre la pauvreté. Ceux déjà inscrits et admis à ces fonds ne seront pas pris en compte afin qu’un plus grand nombre de personnes bénéficient. Et comme tous ces fonds sont logés à la COOPEC, nous procéderons à la confrontation des listes", a-t-il relevé.

"Nous invitons femmes et jeunes du N’Zi à venir s’inscrire nombreux dans nos locaux, au Conseil régional, en remplissant les fiches de candidature entièrement gratuites. Un comité des affaires sociales va être mis en place pour le suivi du projet. Les activités concernent les secteurs agropastoral, tertiaire et bien d’autres qui ne demanderaient pas assez de moyens", a précisé Kobénan Koffi Jonas.

(AIP)
Zgrp/akn/ask
Commentaires


Comment