Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Visite d’Etat dans le Bafing : autorités, femmes et jeunes "prêts et heureux" d’accueillir Alassane Ouattara, qu’ils appellent à les sortir de la "léthargie" (Papier d’éclairage)
Publié le dimanche 19 juillet 2015  |  AIP
Comment




Touba - A quelques jours de la visite d’Etat du président Alassane Ouattara dans le district du Woroba du 22 au 26 juillet, autorités et leaders de jeunesse et des femmes du Bafing se disent "prêts et heureux" à recevoir l’illustre hôte dans leur région, appelant ce dernier à les aider à sortir de la "léthargie".

Salubrité, électricité et eau potables comme premières doléances

"Les populations de Touba sont prêtes à recevoir le président de la République. La mobilisation est déjà faite car l’attachement de Touba au chef de l’Etat est tellement fort que nous ne doutons point", affirme le maire de Touba, Bamba Lamine.

"Nous souhaitons avoir un camion Benz chargeur pour ramasser les ordures, un ou deux tracteurs, car le seul que nous avons ne suffit pas, et du matériel adéquat pour lutter contre l’insalubrité", a plaidé M. Bamba, appelant à l’extension de l’électrification qui "tient à cœur les populations, surtout que certains de nos quartiers sont encore dans le noir".

Le maire Bamba souhaite également que les travaux en cours en ce moment dans la région, en termes de routes, électrification et hydraulique, qui "sont très avancés à plus de 60% ", aillent à leur terme, "même après le passage du chef de l’Etat".

Six kilomètres de bitume sont déjà réalisés à Touba et 7 km seront construits après la visite du président de la République. Les travaux d’ouverture et de rechargement de 20 km de pistes sont également en cours dans la ville.

De son côté, le président du Conseil régional du Bafing, Diomandé Lassina, plaide pour un entretien régulier du réseau routier, ainsi que l’accélération des travaux de voierie et d’électrification dans les villes de la région, qui sont à 40% d’avancement. "Nos populations ont soif d’électricité, de lumière", a-t-il dit.

"Les châteaux d’eau prévus à Booko, Guintéguela et Koonan tendent vers la finition, mais il faut accélérer les travaux car nos populations locales ont vraiment besoin d’eau potable. Dans l’ensemble, nous sommes satisfaits, mais pour renforcer cette satisfaction, il faut que les travaux aillent à leur terme afin que les populations voient leurs conditions de vie s’améliorer", a-t-il plaidé.

Accompagnement des activités agricoles

Pour M. Diomandé, la relance de l’économie de la région devra reposer sur l’agriculture qui constitue l’activité principale des populations locales. Il plaide alors pour un accompagnement de l’Etat, notamment par "la relance du projet soja, et son extension à tous les départements de la région et à d’autres produits agricoles comme le riz, le maïs, le sésame".

Il souhaite également la construction d’une usine de traitement de l’anacarde dans la région, qui est une zone de grande production de ce produit, mais aussi la création d’un port sec, qui nécessite le bitumage des axes Touba-Séguéla, N’Golodougou-Booko-frontière Guinée et Touba-Ouaninou-frontière Guinée.

"Nous sommes prêts et même avons faim et soif de recevoir le Chef de l’Etat. Près d’un mois et même récemment, nous avons parcouru les villages, les sous-préfectures, les départements les hameaux pour informer, sensibiliser et mobiliser nos populations", a-t-il dit.

Jeunes et femmes pour l’aide au financement de leurs activités

Le président de la jeunesse communale de Touba, Diomandé Sahi, qui assure que "les jeunes dans leur ensemble sont prêts à accueillir le chef de l’Etat et à faire de cette visite un succès", souhaite pour sa part des initiatives pour des aides aux jeunes, afin qu’ils puissent se prendre en charge.

"Pour avoir créé un ministère de la Promotion de la jeunesse et de l’Emploi des jeunes, le président de la République pense à nous et veut nous épanouir ; nous attendons qu’on nous aide à réaliser nos projets", a-t-il plaidé, quand la présidente de l’Association des femmes pour le développement du Bafing, Bamba Bintou, appelle de son côté à l’aide à des facilités de prêts pour les femmes, afin qu’elles réalisent des activités génératrices de revenus.

"Les femmes que nous sommes, tenons à rassurer tout le monde que nous sommes mobilisées. Le président de la République et la Première dame recevront de notre part un accueil particulièrement chaleureux", relève Mme Bamba, soulignant que les femmes du Bafing comptent sur le couple présidentiel pour fructifier leurs activités.

Alassane Ouattara est attendu dans la région du Bafing du 22 au 23 juillet.

(AIP)
dm/amak/tm
Commentaires


Comment