Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Utilisation des pesticides dans l’agriculture : la Côte d’Ivoire va disposer d’un comité national de gestion
Publié le vendredi 28 aout 2015  |  Ministères
Séminaire
© Ministères par DR
Séminaire sur l`utilisation des pesticides dans l’agriculture
Comment




Abidjan – La Côte d’Ivoire va disposer d’un comité national de gestion des pesticides (CNGP) conformément à la réglementation commune aux Etats membres du comité permanent Inter Etats de lutte contre la sécheresse dans le sahel (CILSS) visant l’amélioration de la gestion des pesticides au sahel et en Afrique de l’ouest.
Une équipe du CILSS est à Abidjan pour préparer la mise en place de ce comité pour la Côte d’Ivoire qui fait partie des trois pays bénéficiant de la convention d’appui au renforcement du dispositif sur la sécurité alimentaire, la lutte antiacridienne et la gestion des pesticides signée entre le CILSS et l’UEMOA pour une meilleure gestion des pesticides dans l’espace CILSS-UEMOA.
Pour une mise en œuvre réussie de cette convention, un atelier s’est ouvert, mardi, à Abidjan, afin de sensibiliser et d’informer les bénéficiaires sur les objectifs ainsi que les conditions et modalités de sa mise en œuvre.
"L’utilisation des pesticides de synthèse dans l’agriculture soulève toujours la question de la durabilité", a relevé le représentant du secrétaire permanent du CILSS, Hubert Bié Lemonkpé, notant que les pesticides de synthèse sont l’un des intrants agricoles nécessaires pour l’intensification de la production agricole dans l’espace du CILSS.
Il a reconnu cependant que l’utilisation des pesticides pour le contrôle des insectes vecteurs, des ravageurs ou des mauvaises herbes peut causer des dommages socio sanitaires et environnementaux.
Or, a-t-il poursuivi, "les efforts déployés individuellement par les pays en vue de réglementer l’utilisation de ces intrants sont limités".
Cet atelier de deux jours, selon le représentant du CILSS, permettra de faire comprendre aux ivoiriens chargés de la gestion des pesticides les modalités de la mise en œuvre de la convention Uemoa/CILSS et la démarche pour la mise en place du comité national de gestion des pesticides de la Côte d’Ivoire.
Procédant à l’ouverture des travaux, le représentant du ministre de l’agriculture, Silué Gneréyeri a insisté sur "l’urgence" pour les pays de la région de se mettre ensemble pour une "gestion rationnelle" des pesticides.
Selon lui, la gestion des pesticides constitue une problématique "majeure" pour les Etats de la Cedeao dont l’utilisation doit tenir compte de la sécurité sanitaire des aliments et l’exigence des pays importateurs des produits agricoles.
"Il est donc urgent de se mettre ensemble pour une utilisation responsable des pesticides dans l’espace Uemoa", a-t-il indiqué.
Commentaires


Comment