Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Dao Mamadou (candidat déclaré à la présidence de la FIF): « La FIF n’a pas exposé le vrai problème à la FIFA »
Publié le lundi 7 septembre 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




Au lendemain de la correspondance du secrétaire général de la FIFA Jérôme Valcke, attestant au regard des documents fournis par la FIF que ‘’ les mandats en cours de l’équipe dirigeante actuelle de la FIF sont légitimes’’, le Porte-parole de la ‘’Coalition’ ’des candidats déclarés à la présidence de la FIF, Dao Mamadou n’a pas manqué de réagir au courrier de la FIFA. Selon le président de l’Atlantis FC, l’instance faitière du football local expose la Côte d’Ivoire à des sanctions de la FIFA. « La FIF expose la Côte d’Ivoire à des sanctions de la FIFA. Quand elle saura le véritable problème. Problème lié au non-respect des textes », a soutenu le porte-parole de la ‘’coalition’’. Pour la manifestation de la ‘’vérité’’ les adversaires de Sidy Diallo envisagent de monter un dossier, afin de le présenter à la FIFA. « Nous allons produire des documents pour permettre à la FIFA de mieux comprendre l’actuelle situation. Nous allons aussi saisir la FIFA. Nous allons présenter à la FIFA les textes que nous nous sommes donnés le 9 juillet 2011. Nous allons présenter les textes qui ont permis à M Sidy Diallo d’être président de la FIF. S’il y a des problèmes sur les statuts et règlements de la FIF, il est important pour la FIFA de le savoir », a expliqué Dao Mamadou. Pour lui, la réponse donnée par le secrétaire générale, est fonction des documents présentés par le locataire de la maison de verre à la FIFA. « Quel est le contenu du courrier transmis à la FIF ? Pour être honnête, la FIF aurait pu mettre à disposition le courrier et les documents qu’elle a transmis à la FIFA. Comment-a-t-elle présenté le dossier pour que la FIFA réponde ainsi ? Voici autant de questions qui pour nous, restent sans réponse. Je pense que la FIF n’a pas exposé le vrai problème à la FIFA », a martelé Dao Mamadou. Pour qui, les regards sont tournés (en attendant de saisir le président démissionnaire de la FIFA, Sepp Blatter) vers la justice ivoirienne. Elle rendra son verdict le aujourd’hui, lundi 7 septembre 2015. « Nous allons attendre la décision du tribunal ivoirien », a-t-il lâché. Faisant fi de l’interdiction de la FIFA, arguant que la saisine ‘’de tribunal ordinaire est interdite’’. Sur cette question, Koné Cheick Oumar, un membre de la ‘’coalition’’ s’est voulu clair : « Nous avons saisi la justice ivoirienne qui est compétente pour gérer les affaires d’associations nationales. Selon les textes de notre association, le mandat de Sidy Diallo est fini. La justice est compétente pour régler ce problème puisque la FIF est régie par les lois de la Côte d’Ivoire. Il s’agit d’une affaire interne, une affaire d’associations»..

Ange K
Commentaires


Comment