Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Débat des Jeunes cadres Rhdp sur la gouvernance Ouattara : Des chiffres dévoilés sur un bilan contesté par les principaux acteurs de l’opposition
Publié le mardi 8 septembre 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Tribune
© Ministères par DR
Tribune des jeunes cadres du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (JC-RHDP)
Abidjan le 03 septembre, Hôtel Ivotel. La Tribune des Jeunes Cadres du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (JC-RHDP) a organisé une conférence autour du thème : « Alassane Ouattara, une gouvernance axée sur les résultats », en présence du Ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget, M. Abdourahmane Cissé et du Conseiller Technique du Président de la République chargé de la Jeunesse et des Sports, M. Touré Mamadou.
Comment




Dans l’objectif de participer à la réélection du Président Alassane Ouattara, l’association des Jeunes cadres du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Jc-Rhdp) a décidé d’organiser des conférences débat hebdomadaires jusqu’à l’élection présidentielle d’Octobre 2015. La première du genre, s’est déroulée le jeudi 4 septembre 2015 à l’Hôtel Ivotel au Plateau. Elle a porté sur le thème ‘’ Alassane Ouattara, une gouvernance axée sur le résultat’’ et a eu pour conférencier Lanciné Diaby, directeur général du Plan et de la contre la pauvreté. Présidée par le conseiller du Président de la république en charge de la jeunesse, M. Mamadou Touré, par ailleurs coordonnateur du Jc-Rhdp, cette rencontre était placée sous le parrainage de M. Cissé Abdourahmane, ministre auprès du Premier ministre, chargé du Budget, qui était présent.
Le bilan du chef de l’État ivoirien est combattu par ses adversaires que sont Charles de Konan Banny, Pascal Affi N’Guessan, Konan Kouadio Bertin, Essy Amara, Mamadou Koulibaly, et aussi les durs du Fpi, pour ne citer que les opposants les plus significatifs.
Selon ces principaux acteurs et animateurs de l’opposition ivoirienne, le changement doit se faire maintenant dans le pays, parce que le président Ouattara n’a pas tenu ses promesses.
Pourtant le jeudi 3 septembre 2015 à Ivotel-Plateau, devant un public composé de directeurs généraux, centraux, chefs de service de l’administration publique et privée, et à l’occasion la première tribune organisée par les Jeunes cadres issus de la coalition des houphouétistes, ( JC-RHDP), le Pr. Lanciné Diaby, Directeur général du Plan et du Développement, a présenté un tableau fort reluisant de ce même bilan contesté et combattu par l’opposition. ­­
Selon Monsieur Diaby, en 4 ans de gouvernance, le président Alassane Ouattara et le gouvernement ont créé et redistribué des richesses. La croissance du Produit intérieur brut (Pib) est passée, a-t-il dit, de -4,7% en 2011, à 10,7% en 2012, puis à 9,2% en 2013 et à 9% en 2014. « Le niveau des investissements publics est passé de 2,8% du Pib en 2011 à 5,3% en 2012 puis à 7,9% en 2015. Le Pib s’est accru de 25% et le Pib par habitant de 15% dans un contexte d’inflation maîtrisée en dessous de la norme communautaire de 3% (...) Les dépenses pro-pauvres sont passées de 1080,3 milliards de Fcfa en 2011 à 1337 milliards de Fcfa en 2013, puis à 1521 milliards de Fcfa en 2014 >>>>> >>>>>> et à environ 1716 milliards de Fcfa en 2015, soit une hausse de 58,8% sur la période » , a noté celui qui a fait une présentation par PowerPoint autour, de ce thème assez évocateur : « Alassane Ouattara , une gouvernance axée sur les résultats».
Comme résultats, le conférencier a rappelé à l’auditoire que l’armée a été réunifiée et modernisée avec un nombre marginal de militaire en exil. Selon lui 234.118 réfugiés sur 300.000 identifiés sont rentrés d’exil en 2013, sans oublier, dit-il, la réintégration de tous les 730.000 déplacés internes dans leurs communautés. « Le dialogue politique avec les partis de l’opposition a repris et est maintenu. Il y a eu la libération provisoire et le dégel des avoirs de certains prisonniers de la crise post-électorale », a affirmé Diaby Lanciné. La Haute autorité pour la bonne gouvernance, la gestion des finances publiques en cohérence avec les directives de l’Uemoa,la croissance des investissements qui ont atteint 16% du Pib en 2014, ont été présentés comme des signes de la bonne gouvernance. Les 1000 km de routes entretenues, bitumée, ou ouvertes, ainsi que le million d’emplois créés ont été évoqués sans oublier les 34 mesures prises pour améliorer l’indicateur Doing Business et les 8000 km de fibres optiques déployés. Lanciné Dibay n’a même pas fait allusion aux remarques ni aux critiques de l’opposition, mais il est clair pour lui et même son auditoire, que le bilan du chef de l’État Alassane Ouattara est totalement positif, et que les opposants font à ses yeux , de la démagogie.

Encore des détails...
Les réalisations faites dans le domaine particulier des infrastructures socio-économiques, ont été évoquées. Le public a été à nouveau informé que sous Ouattara l’autoroute Abidjan-Yamoussoukro a été renforcée et achevée, que des ponts ont été construits dont celui qui porte le nom du président Henri Konan Bédié, le pont Philippe Yacé de Jacqueville, et le pont de la Paix de Bouaflé. Sans compter le bitumage de plusieurs centaines de km de route et le reprofilage de 15.000 km.
Au niveau de la production de l’énergie, l’extension de la centrale thermique d’Azito, la construction du barrage de Soubré et l’extension de la centrale thermique de Ciprel en cours de réalisation sont à retenir.
9056 classes dans le primaire et 68 lycées et collèges, ont été construits. 3943 classes du primaire et 30 lycées et collèges ont été réhabilités. Dans le cadre de l’amélioration de l’accès aux soins de santé, la construction et l’équipement de 4 hôpitaux généraux et 52 établissements sanitaires de premier contact, avec la150 établissements sanitaire de premier contact ont été réhabilités et équipés , le recrutement de 9638 professionnels du domaine, sont à mentionner . 24.422 instituteurs, 7966 professeurs de lycée et collèges, 907 enseignants chercheurs et 78 chercheurs, ont été recrutés. Pour Diaby Lanciné tout cela ne prend pas en compte les 2984 logements sociaux réalisés, la distribution de plus de 5 millions de kits scolaires, et le branchement de 20.000 familles au réseau d’eau potable. Ces résultats ont été rendus possibles , selon M Diaby , par la mise en œuvre du Pnd qui a permis de faire rebondir de 21%, sur la période 2012-2014, le Pib dans un contexte d’inflation maîtrisée, en dessous de la norme communautaire qui est de 3 %.
ID
Commentaires

Dans le dossier

Partis politiques 2015
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3468 du 8/9/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment