Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La CONARIV appelle à continuer les ‘’efforts d’apaisement’’ à Gagnoa
Publié le mercredi 23 septembre 2015  |  AIP
Comment




Gagnoa – La Commission nationale pour l’indemnisation des victimes (CONARIV) a, par la voix de son 3ème vice-président, le Bishop Benjamin Boni, appelé mardi à Gagnoa, les populations locales, notamment les chefs coutumiers, les chefs de communautés, les guides religieux, les leaders d’opinion de la jeunesse et des femmes à continuer les ‘’efforts d’apaisement’’, après les derniers événements survenus à Gagnoa et ses environs lors de la marche de la Coalition nationale de le jeunesse pour le changement (CNJC).

Le Bishop Boni, membre d’une délégation de la CONARIV conduite par son premier vice-président, sa Majesté Désiré Amon Tanoé, en mission de compassion aux victimes des événements de Logouata, de Garahio, et de réconciliation de toutes les populations, a lancé ce message lors d’une rencontre d’échanges au foyer polyvalent, présidée par le préfet de région et de département, Rémi N’Zi Kanga.

‘’Au nom du président de la CONARIV, et de sa Majesté Amon Tanoé, je vous adresse des mots de compassion en terme d’appel à la paix, en ce moment de grande tristesse vécu ensemble à Gagnoa. (…). Nous sommes venus vous dire Ayoka, Yako, Iffo’’, a déclaré Bishop Boni, dans son intervention.

Selon le 3ème vice-président de la CONARIV, ce qui s’est passé les 10 et 11 septembre, est ‘’douloureux’’, mais cela nous invite à adopter des attitudes, ‘’nous efforcer à faire en sorte que cela ne se répète’’, soulignant que la ‘’Côte d’Ivoire a besoin de rester solide pour continuer de jouer son grand rôle dans la sous-région.’’

Il a souhaité que ‘’nous devons nous efforcer d’être ensemble, nous devons constituer une nation, des tribus, des peuples, avec des objectifs communs et des buts à atteindre’’, avant d’appeler sur les ‘’familles endeuillées, les communautés, les localités d’abondantes bénédictions’’, tout en invoquant ‘’Dieu à poser sa main puissante sur les cœurs remplis de tristesse.’’

Pour le Bishop, il faut voir comment éviter que les récents événements malheureux ne se reproduisent surtout à l’approche de la campagne électorale pour la présidentielle du 25 octobre, comment faire pour que cela se passe dans un climat apaisé, que cela ne devienne pas une occasion où l’on se regarde en chiens de faïence, en ennemis, chercher comment anticiper, saluant en cela le préfet N’Zi Kanga, les chefs coutumiers et tous les leaders d’opinion, pour leur rôle d’apaisement.

Il les a encouragés à continuer toujours dans le sens de l’apaisement.

A l’appel de la CNJC, réclament des élections transparentes en Côte d’Ivoire, des jeunes manifestants sont sortis dans les rues de Gagnoa et ses environs, dont Logouata (Bayota), où la manifestation a tourné en un affrontement intercommunautaire ayant fait deux morts et plusieurs blessés dont des cas graves.

Après la rencontre du foyer polyvalent, la délégation de la CONARIV se rend mardi après-midi à Logouata, et échange avec la chefferie de Garahio, mercredi matin.

ja/ask
Commentaires


Comment