Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Alassane Ouattara a encore frappé : Le sort du Cacao mondial sera désormais décidé à partir d’Abidjan
Publié le dimanche 4 octobre 2015  |  ICCO
Délocalisation
© Autre presse par DR
Délocalisation effective du siège de l`Organisation Internationale du Cacao (ICCO) de Londres à Abidjan
Comment




Après la tenue de la première conférence mondiale sur le Cacao tenue en 2012 à Abidjan, un fait historique voire extraordinaire vient d’avoir lieu à Londres : la mise en œuvre effective de la délocalisation de la toute-puissante Organisation Internationale du Cacao (ICCO) de la capitale britannique à Abidjan (capitale économique de la Cote d’Ivoire), premier producteur mondial de cacao. Le Guide du Londonien a assisté en direct à la signature des précieux documents.
Sans tambour ni trompette, un fait historique voire extraordinaire vient d’avoir lieu à Londres : le transfert de la toute-puissante ICCO (Organisation Internationale de Cacao) de la métropole britannique à Abidjan, capitale économique de la Cote d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao. C’était lors de la 92ième session du Conseil au cours d’une cérémonie mémorable le 24 septembre 2015 à l’hôtel Holiday Inn sis à Empire Way, Wembley. Ceci est l’aboutissement d’une longue négociation démarrée en 2002, suspendue en suite du fait de l’instabilité chronique qui a régné en terre d’Eburnie pendant une décennie.
Il est 19h30 quand Mr Jean-Louis Billon, Ministre du Commerce de Cote d’Ivoire fait son entrée dans une salle de Empire Room où sont déjà agglutinés aussi bien les représentants des pays producteurs que ceux des pays consommateurs en conclave depuis la matinée. Il est en compagnie de Mr Aly Touré, Porte-parole des pays producteurs qui est en même temps Représentant Permanent de la Cote d’Ivoire auprès des Organisations Internationales des Produits de Base. Sans autre forme de procès le Ministre prend la parole pour une brève mais intense allocution. Dans celle-ci, le patron du Commerce ivoirien manifestera sa gratitude au Conseil pour le choix de son pays pour abriter l’Organisation, mais aussi de la patience dont il a fait preuve depuis 2002 pour permettre à la Cote d’Ivoire de retrouver son souffle. "Au nom du Président Alassane Ouattara, de son gouvernement et du Peuple de Côte d’Ivoire, je voudrais remercier chacun d’entre vous et vous rassurer que nous sommes prêts à respecter nos engagements" conclura-t-il en substance. Les applaudissements nourris de l’assemblée saluent l’adresse de l’officiel qui se voit remettre un Champagne Grande Cuvée exclusivement réservé aux royautés par une délégation conduite par le Porte-parole des pays consommateurs. Les documents relatifs à cette importante décision ont été signés par le Ministre Jean LOUIS BILLON, le Président du Conseil, Mr. Enselme Gouthon(TOGO) et le Directeur Exécutif de l’ICCO, Mr Jean Marc Anga.
Le Ministre peut souffler. Plus de 13 ans que ca dure !
Réussir à déboulonner ce que l’on croyait inamovible
Alassane Ouattara n’a pas attendu la période électorale pour poser des actions gigantesques en faveur de son pays, actions que des experts qualifient déjà comme le « deuxième miracle ivoirien » et qu’il serait fastidieux d’énumérer ici. Celles-ci ont eu pour corollaire d’attirer des grandes institutions et des investisseurs au pays d’une part, et permettre à celles qui avaient déserté les lieux comme la BAD et certaines ambassades de refaire surface d’autre part. Mais le transfert de l’Organisation Internationale du Cacao née et basée à Londres depuis 1973 sur les bords de la Lagune Ebrié est évocateur. ‘’Symboliquement qu’un pays producteur soit le siège d’une Organisation aussi importante c’est déjà un message fort. Londres est la place où se trouve quoté l’essentiel des matières premières.’’ Dixit Jean-Louis Billon et il poursuit ‘’Aujourd’hui on assiste à un mouvement vers les pays producteurs…L’huile de palme est déterminée par la Malaisie donc c’est sur la bourse de Malaisie que l’on retrouve la quotation et les organisations de palmier. Le caoutchouc sur la place de Singapour et désormais le cacao ce sera sur la place d’Abidjan.’’ Qui dit mieux !
Rendre à César …
Suite aux nombreuses tournées diplomatiques effectuées dans les pays producteurs (Ghana, Indonésie, Malaisie, Nigéria, Togo, Cameroun, Equateur, Gabon, Brésil) et consommateurs (Russie, Union Européenne, et la Suisse), du Ministre Ivoirien du Commerce accompagné du Représentant Permanent de la Cote d’Ivoire (Aly TOURE), il a été possible au Conseil de délibérer dans un esprit fraternel et consensuel
C’est le lieu de saluer ici la détermination de l’ancien président de la Chambre de Commerce et le travail de fourmi abattu par Mr Aly Touré qui a été d’une importance capitale. Mais tout cela n’aurait sans doute pas connu l’épilogue qu’on célèbre aujourd’hui n’eût-été la vision et la ferme volonté de l’ancien Directeur Général Adjoint du FMI de voir le siège de l’ICCO déboulonné de l’Europe pour l’Afrique, premier producteur mondial de cacao, comme l’a si bien souligné Monsieur Aly TOURE : « Monsieur le Ministre, au nom du Collège des producteurs de l’ICCO, je voudrais que vous transmettiez à SEM Alassane OUATTARA toute notre gratitude et nos remerciements pour les efforts inlassables qu’il a déployés pour rendre cette décision possible »
‘Le sort du cacao mondial sera désormais décidé en Afrique’
Finalement à cette allure, le Premier Ivoirien risque de déplacer toutes les institutions internationales à Abidjan, en espérant qu’il y aura de la place pour tout le monde. Votre magazine, toujours au cœur de l’évènement et l’une des rares publications à prendre part a ce rendez-vous qui va faire date dans l’histoire du cacao mondial, a pu rencontrer Mr Jean – Louis Billon, Ministre du Commerce encore resplendissant après une journée mémorable. Et il y avait de quoi. Il est le 7ème Ministre du Commerce Ivoirien depuis le début des négociations et c’est sous sa férule que le cacao retourne aux sources ! ‘Le sort du cacao mondial sera désormais décidé en Afrique’ triomphera le patron du Commerce ivoirien dans un entretien exclusif avec le Guide du Londonien à paraitre prochainement.

Isaac Tchankap
Le Guide du Londonien
Commentaires


Comment