Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Politique nationale/ Immigration massive, développement, cohésion sociale en Côte d’Ivoire :Les solutions du FNDR
Publié le mardi 6 octobre 2015  |  Le Quotidien d’Abidjan
Comment




L’investiture du bureau nationale de la jeunesse du Front National Démocratique Réformiste (JFNDR), parti d’obédience socialiste a été l’occasion pour le président dudit parti de dénoncer la politique actuelle du régime et la politique d’immigration massive. Didier Brou préconise le retour de la carte de séjour pour les non Ivoiriens.

De plus en plus, des voix s’élèvent pour tirer la sonnette d’alarme sur les dangers qui guettent la Côte d’Ivoire. Certaines personnes n’hésitent pas à parler de voyants qui seraient au rouge. A l’occasion de l’investiture du bureau de la jeunesse de son parti, le samedi dernier au Baron de Yopougon, le président du Front National Démocratique et Réformiste (FNDR) a plaidé pour une restructuration de la communauté nationale. « Le FNDR note qu’une diminution de la pression démocratique en Côte d’Ivoire contribuera à renforcer les efforts de développement économique et le maintien de la cohésion sociale. Or le développement ne peut se faire sans tenir compte de la population, de son évolution quantitative et qualitative. Il importe que soit faite une évaluation des ressources disponibles pour obtenir l’équilibre nécessaire entre croissance économique et croissance démographique », préconise le président Didier Brou. Le président du FNDR a dénoncé la politique de l’immigration massive telle que pratiquée en Côte d’Ivoire qui, selon Didier Brou, est un problème fondamental. « Elle n’est plus un atout pour notre développement mais une menace pour notre cohésion sociale et notre identité nationale », s’inquiète-t-il. Il soutient que le phénomène des microbes, les décapitations volontaires des enfants par des individus démoniaques, le phénomène des coupeurs de routes, la présence signalée des terroristes sont les conséquences du désordre migratoire actuel en Côte d’Ivoire. Pour le président du Front National Démocratique et Réformiste, l’immigration massive et incontrôlée a un prix très élevé en termes de sécurité. Pour la sécurisation des frontières ivoiriennes, le FNDR exige de l’Etat des réformes dans le cadre des migrations en Côte d’Ivoire, la réduction des entrées en privilégiant les talents. La délivrance des cartes de séjour et de cartes nationales d’identité pour les non nationaux (comme cela avait été instauré par Alassane Ouattara en 1992, alors Premier ministre), la réforme du code de la nationalité ivoirienne un visa d’entrée à tous les pays qui en demandent. A cette occasion le président fondateur du front national démocratique et réformiste a demandé à la jeunesse de son parti d’œuvrer pour la libération du peuple de Côte d’Ivoire. Pour sa part, le président de la jeunesse du FNDR, Tiama Léopold ‘’Général Goudé’’ a salué la mobilisation des militants venus nombreux à l’investiture du bureau national.« Nous sommes engagés pour mener les combats pour des lendemains meilleurs », a indiqué le président national De la JFNDR. Après les différentes interventions, il a été procédé au baptême et à l’investiture du bureau national. C’est une équipe de 27 guerriers qui a été envoyé en mission avec à sa tête le secrétaire général dudit parti, Sieblo Nabo Gérard. Tapé Géneviève quant à elle, est la responsable de la jeunesse féminine de ce parti.
San Aubin
obinstan@yahoo.fr
Commentaires

Titrologie



Le Quotidien d’Abidjan N° 1562 du 6/10/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment