Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle ivoirienne: L’opposition désigne l’ex-PM Banny comme son candidat et menace de ne pas participer au scrutin
Publié le vendredi 9 octobre 2015  |  Alerte Info
Présidentielles:
© Abidjan.net par Marc Innocent
Présidentielles: Charles Konan Banny dépose sa candidature
L`ex premier ministre, candidat à la Présidentielle d`Octobre 2015 Charles Konan Banny a officiellement déposé sa candidature ce vendredi 21 Août 2015 à la Commission Electorale Indépendante (CEI)
Comment




La Coalition nationale pour le changement (CNC), principale plateforme de l’opposition en Côte d’Ivoire a désigné jeudi l’ex-Premier ministre Charles Konan Banny comme son candidat à la présidentielle contre le président Alassane Ouattara et menacé de ne pas participer au scrutin "si les conditions ne sont pas réunies".

M. Banny, chef de file de la coalition "a été désigné comme candidat officiel de la CNC après un consensus", à 24 heures de la campagne électorale prévue du 09 au 23 octobre, a annoncé le porte-parole Jean-Jacques Béchio, à une conférence de presse au siège de la plateforme à Cocody (Est Abidjan).

"Tous les membres" de la coalition dont le député Bertin Kouadio Konan dit "KKB" et l’ex-président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly qui briguent également la magistrature suprême "sont d’accord" pour que Charles Konan Banny soit le représentant de la coalition à la présidentielle mais ils demeurent candidats contre M.Ouattara au scrutin du 25 octobre, a précisé M. Béchio.

M. Koubabily est le candidat de son parti Liberté et démocratie pour la république (LIDER, opposition) et M. Kouadio, indépendant, a rappelé M. Béchio.

Lancée mi-mai, l’objectif de cette coalition qui réunit une vingtaine de personnalités politiques issues de l'opposition est "d’obtenir les conditions d’élections justes et transparentes qui sont loin d’être remplies", a-t-il déploré.

"Si les conditions ne sont pas réunies, la CNC n’ira pas aux élections", a menacé le porte-parole, appelant à un dialogue avec le gouvernement pour renégocier des conditions d’organisation de la présidentielle comme l'exige depuis des mois cette plateforme, dénonçant une commission électorale "déséquilibrée" au profit de l’actuel chef de l’Etat.

Jean-Jacques Béchio a par ailleurs expliqué que la CNC n'a pas signé mercredi le code de bonne conduite des candidats à la présidentielle car la cérémonie "a eu lieu à la présidence" et non sur "un terrain neutre".

Sous l'égide de l’ONG américaine National democratic institute (NDI), quatre candidats sur dix dont Alassane Ouattara ont signé un code de bonne conduite au palais présidentiel. MM. Koulibaly, Banny, KKB et trois autres candidats indépendants étaient absents.

EFI
Commentaires

Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment