Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle 2015: déclaration du Médiateur de la Republique pour des élections apaisées en Côte d’ivoire
Publié le vendredi 9 octobre 2015  |  Grande mediature
N`Golo
© Autre presse par DR
N`Golo Coulibaly, Médiateur de la République
Comment




Ivoiriennes,

Ivoiriens,

Chers Concitoyens,

Le dimanche 25 octobre 2015 prochain, les Ivoiriens seront appelés aux urnes pour élire le Président de la République.

Aussi, le Conseil Constitutionnel a-t-il publié, le mercredi 9 septembre 2015 la liste des candidats retenus pour ce scrutin. Suite à cette publication, le Gouvernement a annoncé l’ouverture de la campagne électorale pour le vendredi 9 octobre 2015.

Au moment où va donc s’ouvrir la campagne électorale pour l’élection présidentielle, en ma qualité de Médiateur de la République, je lance un appel pressant à tous les acteurs de la vie politique ivoirienne à œuvrer pour une campagne électorale civilisée, apaisée d’une part et d’autre part pour un scrutin libre, juste, transparent et sans violence.

Il est à rappeler, que l’Institution ‘’Le Médiateur de la République de Côte d’Ivoire’’, créée par la loi n°2000-513 du 1er août 2000, portant Constitution de la République de Côte d’Ivoire, a pour mission entre autre, la promotion de la paix, de l’Etat de droit et le renforcement de la cohésion sociale.

Autorité administrative indépendante investie d’une mission de service public, le Médiateur de la République a pour rôle de régler par la médiation les différends ou litiges entre les citoyens et les Administrations de l’Etat, les collectivités territoriales, les établissements publics ou tout autre organisme investi d’une mission de service public.

Il a également un rôle de sentinelle pour prévenir les conflits sociaux, économiques, politiques et les frustrations de toute nature susceptibles de fragiliser la cohésion sociale, d’où ses pouvoirs d’auto-saisine.

Réunis le 10 avril 2015, à Cotonou au Bénin, les Médiateurs des pays membres de l’UEMOA (AMP-UEMOA) dont notre pays assure la Présidence, conscients que les périodes électorales sont des moments de grande tension et parfois de passion incontrôlées, conscients de la contribution de la médiation institutionnelle à la promotion de la paix sociale, de l’état de droit et de la défense des valeurs démocratiques et surtout intéressés par les processus électoraux en cours cette année dans les Etats membres de l’Union, ont fait une déclaration exhortant à des élections apaisées dans l’espace communautaire.

En effet, le défi d’élections apaisées et sans violence dans nos différents pays doit nous interpeller tous. Nous devons sortir du cercle vicieux des élections toujours contestées conduisant aux affrontements qui endeuillent nos pays.

Pour ma part, au regard de l’histoire électorale récente de notre pays qui s’est traduite par la crise-postélectorale et qui a fait près de 3000 morts, je souhaite que l’élection présidentielle du 25 octobre 2015 se déroule dans la paix et le calme.

A cet effet,

1- J’invite au respect des mesures prises par le Gouvernement en vue de garantir aux candidats à l’élection présidentielle et les Partis politiques les conditions de sécurité afin de mener la campagne électorale en toute liberté.

2- J’appelle les Partis politiques et leurs militants ou sympathisants, les candidats à l’élection présidentielle à une campagne électorale civilisée, empreinte de tolérance, de fraternité, de paix et de respect de l’adversaire.

Il est heureux que les candidats, sous l’égide du NDI aient signé depuis hier, un code de bonne conduite.

3- J’invite les Forces de Défense et de Sécurité désignées pour ce processus électoral, à s’acquitter avec professionnalisme de leur devoir républicain de sécurisation dudit processus électoral.

4- Je me réjouis des dispositions prises par la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) et du Conseil National de la Presse (CNP) en faveur du traitement égalitaire des candidats dans les médias publics.

Toutefois je recommande aux différents animateurs des médias, de faire preuve de responsabilité et de professionnalisme dans le traitement des informations relatives à la campagne électorale et
de s’abstenir de tout écrit et commentaire susceptibles d’inciter à la haine, au tribalisme et à la violence conformément à la Charte des Editeurs de Presse de Côte d’Ivoire pour des élections apaisées.


5- J’exhorte les candidats, les Partis politiques et la population ivoirienne au respect du verdict des urnes, et le cas échéant, à utiliser les voies de recours légales et à n’encourager ni soutenir aucun acte de violence.

6- J’encourage les Organisations de la Société civile et les partenaires à renforcer leurs appuis en matière de sensibilisation aux structures impliquées dans l’organisation de la Présidentielle du 25 octobre 2015.

7- Enfin, j’invite tous les ivoiriens à tourner le dos aux querelles intestines sans fin qui nous font oublier l’essentiel, c’est-à-dire, l’intérêt général des ivoiriens et de la Côte d’Ivoire, qui doit demeurer notre boussole permanente.

Fait à Abidjan, le 08 octobre 2015
Le Médiateur de la République
N’Golo COULIBALY
Commandeur de l’Ordre National
Commentaires


Comment