Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

La Côte d’Ivoire consacrera 22% de son budget national à l’éducation en 2016
Publié le lundi 12 octobre 2015  |  APA
Assemblées
© Abidjan.net
Assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale à Lima au Pérou
Abdourahmane CISSÉ, Ministre auprès du Premier ministre chargé du Budget (premier plan) et Jean-Claude BROU. Ministre de l`Industrie et des Mines
Comment




Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le gouvernement ivoirien a décidé de consacrer en 2016, près de 22% du budget total de l’Etat, soit 1233 milliards de FCFA au système éducatif, a appris APA, lundi, de source officielle dans la capitale économique ivoirienne.

"Nous accordons près de 22% de notre budget total au système éducatif", indique le ministre auprès du Premier ministre chargé du budget , Abdourahmane Cissé, cité par une note d’information transmise à APA par ses services.

Selon cette source, M. Cissé s’exprimait la semaine dernière à Lima, au Pérou, lors d’un panel organisé en marge des assemblées annuelles de la Banque Mondiale/FMI (Fonds monétaire international) autour du thème : "une éducation de qualité pour une croissance équitable".

Face aux autres panélistes, rapporte la note, le ministre Cissé a relevé que pour le budget 2016, au chapitre de l’éducation, les dépenses d’éducation et de formation ont été doublées sur la période 2010-2016 avec une évolution de 107,4%. Entre 2015 et 2016, elles ont évolué de 18,1%.

Il est prévu en 2016, une dotation de 1 233 milliards de FCFA, soit 21,5% du budget total qui est évalué à 5813,3 milliards de FCFA, selon le projet du budget adopté en Conseil des ministres le 1er octobre dernier à Yamoussoukro.

Dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, il est consacré 1 197 milliards de FCFA pour le secteur éducation/formation contre 954,8 milliards de FCFA en 2015, soit +25,4%. Ce montant prend notamment en compte les actions du projet école obligatoire, la construction de 3000 classes du primaire, l’acquisition de manuels, de kits scolaires...

L’équipement et la réhabilitation des infrastructures scolaires ainsi que le renforcement des moyens de fonctionnement des structures éducatives, et l’octroi de bourses et subventions pour les écoles privées sont également pris en compte.

Il y a aussi la mise en œuvre d’opérations de réhabilitation et d’équipement des universités dont l’Université de Cocody (19,2 milliards de FCFA), l’Université d’Abobo-Adjamé (2,9 milliards de FCFA), l’Université de Bouaké (2,4 milliards de FCFA), l’Université de Korhogo (1,5 milliard de FCFA) l’Université de Daloa (1,2 milliard de FCFA) et l’université virtuelle (3,2 milliards de FCFA).

A cela s’ajoutent les extensions de l’Université de Korhogo (5,3 milliards de FCFA) et de l’Université de Daloa (1,6 milliard de FCFA) ainsi que les constructions des universités de Man (15,8 milliards de FCFA) et de Bondoukou (5 milliards de FCFA). En outre pour l’instauration d’un système éducatif performant pour la Côte d’Ivoire, les autorités ivoiriennes, ont décidé d’un appui à la recherche à hauteur de 3,5 milliards.

Le ministre Cissé a par ailleurs cité, certaines actions déjà posées par le gouvernement en vue de rendre performant le système éducatif ivoirien. Il s’agit de la construction de 9 349 salles de classes au primaire, 79 collèges de 2011 à 2014 et 100 logements pour instituteurs, la construction du lycée professionnel agro-alimentaire et de maintenance industrielle à Yopougon.

La construction du lycée professionnel de formation aux métiers de l’agriculture et des ressources animales et halieutiques (MARAH) avec la signature d’un accord de prêt avec la Banque islamique de développement (BID) d’un montant de 7,2 milliards de FCFA et la reconstruction du Lycée Professionnel d’Odienné grâce à la signature d’un accord de prêt avec la BID en 2013 d’un montant de 4 milliards de FCFA, figurent également sur la liste.

LS
Articles associés
 
Commentaires


Comment