Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle 2015 / La jeunesse "top du top" des priorités du candidat Gnangbo Kacou
Publié le vendredi 16 octobre 2015  |  AIP
Présidentielle
© Abidjan.net par Atapointe
Présidentielle 2015: Gnangbo Kacou annonce sa candidature
Au cours de la conférence de presse qu`il a donné le mercredi 8 avril 2015, l`honorable Gnangbo Kacou, député indépendant d`Assinie et Etuéboué a déclaré sa candidature à la prochaine élection présidentielle.
Comment




Abidjan – La jeunesse constitue le "top du top" des priorités du candidat Gnangbo Kacou, qui s’est entouré d’une équipe de campagne constituée majoritairement de jeunes, a-t-il indiqué, jeudi, lors d’une rencontre avec l’université de la citoyenneté, une plateforme d&rsq uo;associations de jeunes de la société civile, au Forum Cercom de l’Institut des sciences et techniques de la communication (ISTC) à Abidjan-Cocody.

"Je m’appuie sur la jeunesse parce qu’on ne peut pas construire un pays sans la jeunesse", a-t-il déclaré, promettant créer un "contrat d’alternance avec les entreprises" pour que l’étudiant soit en permanence en contact avec les entreprises. M. Gnangbo entend également consacrer un millier de milliards de FCFA du budget de l’Etat au développement de l’industrie ivoirienne pour atteindre le plein-emploi "de tous les jeunes en âge de travailler".

Le recours à la flottabilité du FCFA constitue, à son avis, une solution à la problématique de la compétitivité des entreprises pour que "le monde entier vienne faire son marché en Côte d’Ivoire" et non plus dans les pays émergents comme la Chine ou la Corée du Sud, a-t-il soutenu, s’engageant à copier l’exemple de ces pays. Un gouvernement d’union nationale sera formé pour associer toutes les forces vives de la nation à l’œuvre de construction du pays, a-t-il ajouté.

Gnangbo Kacou, qui a ensuite rencontré les populations du quartier Treichville, à l’Avenue 16 rue 12, s’est engagé à instituer huit gouvernorats "souverains et autonomes" sur l’ensemble du territoire national pour rendre stables les institutions de la République.

La suppression du Conseil économique et social (CES) et du Médiateur de la République pourrait éviter les déperditions i nutiles dans l’utilisation du budget, a-t-il estimé.

aaa
Commentaires


Comment