Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Diaspora
Article
Diaspora

La Diaspora Wê lève des fonds pour la scolarisation des enfants orphelins en Côte d’Ivoire
Publié le mardi 20 octobre 2015  |  Lebanco.net
La
© Autre presse par Lebanco.net
La Diaspora Wê lève des fonds pour la scolarisation des enfants orphelins en Côte d`Ivoire
Samedi 17 octobre 2015. Washington DC. La section locale de l`Association des peuples Wê de la région métropolitaine de Washington, DC a organisé sa sortie officielle à travers un dîner-gala.
Comment




Le samedi 17 octobre 2015, à Washington DC, la section locale de l’Association des peuples Wê de la région métropolitaine de Washington, DC a organisé sa sortie officielle à travers un dîner-gala.

Les ressortissants des peuples Wê de l’ouest de la Côte d’Ivoire résidant à Washington, DC, ont organisé un dîner-gala pour présenter officiellement la section locale de l’Association des peuples Wê de la région métropolitaine de Washington, DC et lever des fonds pour soutenir les orphelins victimes de la crise postélectorale en Côte d’Ivoire. C’était un cadre de retrouvailles festives et de communion des peuples Wê avec leurs frère et soeurs Ivoiriens, et avec la communauté africaine. Le président de la section Julien Sié a souhaité le traditionnel ’’Aossè’’ (bienvenue en langue Wê, NDLR), remercié et salué toutes les autorités dont l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire aux Etats -Unis d’Amérique, SEM Daouda Diabaté. La présidente fédérale des Wê, Dr Anne Marie Oulaï Guidy, a félicité et encouragé le président local pour cette belle initiative. Tout en expliquant l’objectif primordial de la fédération qui est d’aider, semer les graines de l’union, de la paix entre les Wê, les autres communautés ivoiriennes et africaines de la Diaspora, elle a remercié l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire aux USA SEM, Daouda Diabaté pour sa constante disponibilité envers les Wê d’Amérique. Comme la culture est l’âme de tout peuple, c’était l’occasion de montrer une partie de la culture ivoirienne à travers le Gbégbé avec le « Roi Séry Simplice. Avec les rythmes aloukou, lekiné et degbaou les invités ont apprécié les artistes ivoiriens.

Marlène Koui à Washington, DC
Commentaires


Comment