Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Les jeunes entrepreneurs africains en Tics invités à centrer leurs innovations sur la santé et l ’ éducation
Publié le mardi 20 octobre 2015  |  APA
Comment




Les participants au panel sur ‘’l’entreprise numérique : de nouvelles façons de créer la richesse’’, organisé mardi, dans le cadre de la deuxième édition du sommet Transform Africa 2015, ont demandé aux jeunes entrepreneurs africains évoluant dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (Tics) de centrer leurs innovations technologiques sur les attentes des Africains surtout en matière de santé et d’éducation.

Michel Bezy, Professeur au Carnegie Mellon University du Rwanda, a salué l'esprit de créativité des jeunes entrepreneurs africains, regrettant toutefois leur manque de compétences.

Il reconnait toutefois qu'ils disposent d'atouts solides pour adapter les données technologiques aux besoins essentiels des populations.

L'exemple de Babylon Health, une plateforme interactive de consultation médicale, a été présenté aux participants. Le Rwanda envisage d'expérimenter cette innovation technologie pour améliorer sons système de santé.

Axé sur le thème ‘'Accélérer l'innovation numérique'', le deuxième sommet Transform Africa rassemble plus de 2000 participants venus de plus de 80 pays.

Les participants vont durant trois jours, partager leurs expériences et renouveler leur engagement en vue d'accélérer et de soutenir l'innovation numérique en cours en Afrique.

Présidé par le président rwandais Paul Kagame, le Sommet mettra en vedette un certain nombre d'événements clés: le Sommet des leaders, Conférence intelligente Afrique, le dialogue politique de haut niveau, l'Afrique du SMART Board et de Pilotage, réunions du Comité, l'Afrique YouthConnekt, et une exposition internationale sur les TIC.

Le sommet est co-organisé par le gouvernement du Rwanda et l'Union internationale des télécommunications (UIT), avec le soutien de la Banque mondiale.

OF/od/APA
Commentaires


Comment