Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Insertion professionnelle des diplômés: la majorité des étudiants adhère à la politique du président Ouattara
Publié le mercredi 21 octobre 2015  |  Ivoire-Presse
Insertion
© Autre presse par DR
Insertion professionnelle des étudiants : Sidi Touré présente les réalisations du Président Ouattara
Mardi 20 octobre 2015. Abidjan. Le « Forum de l’université » de Cocody a accueilli le panel autour de la thématique de l’insertion des étudiants de l’enseignement supérieur. Au nombre des panélistes, le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Gnamien Konan, ainsi que le ministre délégué auprès du Président de la République chargé de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Sidi Tiémoko Touré.
Comment




L’insertion professionnelle des diplômés de l’enseignement supérieur est devenue un véritable problème pour toute la société. C’est dans ce cadre qu’un panel a été organisé, le mardi 20 octobre 2015, au forum de l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan-Cocody.
L’objectif de ce panel était de présenter aux étudiants les solutions du président Ouattara, candidat à l’élection présidentielle. Le thème principal de ce panel était : l’insertion professionnelle des diplômés de l’enseignement supérieur : les solutions du président Ouattara. Après les mots de bienvenue du Pr. Bakayoko Ly Ramata, présidente de U-FHB, Dr Diawara Adama, président du comité d’organisation, a indiqué que le président Ouattara a réhabilité et rééquipé les universités publiques. « Certes, il demeure quelques problèmes, que le gouvernement s’attèle à résoudre. Mais au-delà de la résolution de ces problèmes, il y a l’épineux problème adéquation formation-emploi. Pour illustrer la difficulté de ce problème, je vous donne le nombre et la proportion de diplômés de l’enseignement supérieur en quête d’emploi en 2012. Ils sont 132936. En plus de ces chiffres alarmants, il faut ajouter à cela 9700 étudiants depuis 2002. Or, le nombre d’emploi de cadres disponible n’était que de 2000. Même en ajoutant les emplois intermédiaires, on ne parvenait qu’à 5000 emplois disponibles. C’est-à-dire qu’au meilleur des cas, seuls 51% des diplômés du supérieur avaient accès à un emploi », souligne-t-il.
Intervenant sur la politique du gouvernement Ouattara en matière de d’emploi des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur, Sidi Touré, Ministre délégué auprès du Président de la République chargé de la promotion de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, il a dit que l’une des priorité de Ouattara est d’offrir plus d’emploi aux jeunes surtout aux diplômés. De ce fait, il prévoit créer plus d’un million d’emploi après sa réélection à la magistrature suprême. Selon lui, le président Ouattara compte investir plus à l’insertion professionnelle des jeunes, au passage ce sont 70000 projets qui ont bénéficié de financement. Outre, il a fait savoir aux étudiants que le taux de chômage est passé de 12,2% en 2012 à 9, 6% en 2015.
Dans l’incapacité de traiter son thème : quelle orientation de notre système d’enseignement supérieur pour une plus grande adéquation formation-emploi ? Gnamien Konan, ministre de l’enseignement supérieur a jeté de l’éponge. Cela a été gênant pour lui de claquer la porte sans aucun respect de ces collègues ministres et autres. Il aurait dû s’adapter à l’environnement, hélas. Mais, le panel a repris de plus belle, car les Ministre Sidi Touré, Albert Flindé, la présidente de l’université FHB et Dr Diawara Adama ont assuré parce que les étudiants sont partis convaincu que le président Ouattara honore et respecte sa promesse et ses engagements.
Albert Flindé, représentant le parrain, Amadou Gon Coulibaly, ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence a prodigué de sages conseils aux étudiants avant de les exhorter à faire confiance au président Ouattara.
FN
Commentaires


Comment