Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Une fois élue présidente de la République, Jacqueline Kouangoua veut réconcilier les Ivoiriens
Publié le jeudi 22 octobre 2015  |  APA
Présidentielle
© RTI 1 par DR
Présidentielle 2015. La candidate Jacqueline Claire Kouangoua face aux électeurs
Comment




Abidjan (Côte d’Ivoire) - La candidate à l’élection présidentielle du 25 octobre, Jacqueline Claire Kouangoua a inscrit comme priorité dans son programme ‘’la réconciliation totale des Ivoiriens’’ pour amorcer, selon elle, ‘’le développement du pays dans la paix’’.

Avant dernière candidate invitée de l’émission radiotélévisée « Face aux électeurs », Jacqueline Claire Kouangoua a exposé, mercredi soir, son projet de société axé sur ‘’la réconciliation’’.

Chef d’entreprise de son état, la candidate Jacqueline Kongoua ’’heureuse de sa participation à l’élection présidentielle’’, entend régler ‘’tous les problèmes du pays en tant que femme au pouvoir’’.

‘’Depuis 60 ans, ce sont les hommes qui dirigent le pays et vous voyez ce qu’ils nous ont apporté. Les crises. Moi, élue présidente, la priorité va à la réconciliation des cœurs pour une définitive afin d’amorcer le développement de la Côte d’Ivoire’’, a déclaré Mme Kouangoua.

La candidate dit avoir ‘’confiance’’ au processus électoral décrié par certains candidats. ‘’ S’il y a des revendications à faire, ce n’est pas maintenant. Il fallait le faire bien avant’’, a-t-elle déploré.

Faisant le bilan de ses 13 jours de campagne, Jacqueline Kouangoua s’est satisfaite de ‘’l’adhésion des populations à son message’’. ‘’

Les gens ont bien compris nos propositions et en sont contentes parce qu’elles touchent les difficultés des Ivoiriens’’.

La campagne électorale prendra fin le vendredi 23 octobre à minuit. Le scrutin présidentiel auquel prennent part huit candidats dont le chef de l’Etat sortant Alassane Ouattara, le Président du FPI, Affi N’guessan, le Premier ministre Charles Konan Banny…

HS/ls/APA
Commentaires


Comment