Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Necrologie
Article
Necrologie

Nécrologie : Décès de Miaka Oureto, vice-président du FPI
Publié le samedi 24 octobre 2015  |  Abidjan.net
Ouverture
© Abidjan.net par Didier ASSOUMOU
Ouverture du 12e congrès ordinaire du PDCI-RDA, en présence de plus de 4 000 délégués
Jeudi 03 octobre 2013. Palais de la Culture de Treichville. Le 12e Congrès du PDCI-RDA qui se déroulera les 3,4 et 5 octobre, s`est ouvert en présence de plus de 4000 délégués. Photo: Sylvain Miaka Oureto, Vice-président du FPI
Comment




La nouvelle est tombée au petit matin. Selon des sources proches, Sylvain Miaka Oureto, vice-président du Front populaire ivoirien (FPI), parti de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo est décédé dans la nuit du vendredi 23 au samedi 24 octobre dans un établissement hospitalier d’Abidjan, des suites d’une longue maladie.

Né en 1953 à Soubré (Centre-Ouest), il fut Assistant, puis maître assistant à la Faculté de droit et de sciences économiques de l`Université de Cocody-Abidjan (1980-2000).

Secrétaire national du FPI (Front populaire ivoirien) chargé des questions de l`industrie, du commerce, de l`emploi et de la lutte contre la pauvreté (1993) il occupera le poste de Directeur de cabinet du ministre de l`Industrie et du Tourisme (janvier-octobre 2000), puis celui de Directeur de cabinet du premier ministre (octobre 2000-mars 2001). Elu député FPI à Buyo (décembre 2000), il devient président de la commission des affaires économiques et financières de l`Assemblée nationale (2001). Sylvain Miaka Oureto a occupé le poste de Secrétaire général et porte-parole du FPI (juillet 2001).

Au moment où son parti cherchait ses marques, après la grave crise postélectorale de 2010-2011, qui a fait plus de 3000 morts selon les chiffres officiels suivi du transfèrement de Laurent Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI), il va conduire les discussions avec le gouvernement de l’actuel chef d’Etat ivoirien Alassane Ouattara en tant que président par intérim du FPI en vue de la mise en liberté de ses camarades dont Pascal Affi N’Guessan, candidat à l’élection présidentielle de demain dimanche 25 octobre.

Danielle Tagro
Commentaires


Comment