Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Dépollution des sites d’Alépé 1 et 2 pollués par le Probo Koala/ Dr Allah Rémi, ministre de l’Environnement: Les sites sont totalement dépollués
Publié le samedi 7 novembre 2015  |  Le Nouveau Réveil
Environnement/Djibi
© Abidjan.net par Atapointe
Environnement/Djibi Village: remise des résultats des travaux de dépollution des sites pollués par les déchets toxiques
Vendredi 6 Octobre 2015. Abidjan. Le ministère de l`environnement, de la salubrité et du développement durable a organisé en collaboration avec le BNETD et la société Biogenie, la cérémonie de remise des résultats des travaux de dépollution des sites pollués par le déversement des déchets toxiques.
Comment




Le ministre de l’Environnement, de la salubrité et du développement durable, Dr Allah Rémi, a annoncé, hier, l’épilogue de l’épisode de la pollution des sites d’Alépé 1 et 2. C’était à l’occasion de la cérémonie de restitution officielle des résultats de l’opération de dépollution qui a démarré en mars 2010 par l’entreprise franco-canadienne Biogénie, puis interrompue du fait de la crise post-électorale de 2010, avant de reprendre en fin novembre 2011. « Malgré les difficultés rencontrées et inhérentes à ce type de projet, les résultats attendus ont été obtenus. En d’autres termes, le traitement biologique des terres et des matières polluées par les déchets toxiques du Probo Koala sur les sites d’Alépé 1 et 2 est effectif, comme en témoignent les éléments scientifiques et techniques évoqués par Biogénie et le Bnetd » a annoncé le ministre Allah-Kouadio. Selon Tagro Patrice, en charge du Développement de l’environnement au Bnetd, la mission qui a été confiée à sa structure a permis d’effectuer un contrôle qualitatif et quantitatif de l’exécution des opérations d’excavation et de traitement des terres contaminées. « Les opérations d’excavation ont été exécutées suivant le mode opératoire rigoureux permettant de trier l’ensemble des terres souillées. Les fouilles ont été faites suivant la maillage des zones d’intervention et l’évocation de chacune des mailles se fait par des fouilles jusqu’à l’extraction totale des terres polluées. Les terres exécutées ont fait l’objet de contrôle visuel, olfactif (odeur d’ails pourris) et qualitatif. Celles qui présentaient les caractéristiques de pollution ont été transférées sur les plateformes de traitement ; tandis que celles jugées propres ont été remises en remblai dans les fonds de fouille. Les résultats obtenus sont importants. En effet, un total de 120 mailles de 4 à 16 mètres de profondeur ont été évacuées à la pelle mécanique sur les 2 sites d’Alépé 1 et 2, soit une superficie totale de 12 300 m2. Des levés topographiques réalisés le 29 mars 2012 ont permis d’estimer le volume de ces terres à 9 300 m3, soit une quantité de 16 750 tonnes. Ces terres ont été excavées sur les 2 sites d’Alépé 2 en 2009 dans le cadre de la première opération de dépollution effectuée par Tredi. Selon les analyses, les principaux résultats du traitement biologique des terres installés sur le site d’Alépé 1 Biogénie sont les suivants : Les valeurs des paramètres visés par le traitement sont inférieures aux objectifs contenus dans le contrat de Biogénie, les textes olfactométriques et les in situ font état d’une absence totale d’odeurs, les rejets aqueux gazeux n’ont pas compromis la qualité de l’environnement du site de traitement d’Alépé 1 » a-t-il dit. Pour sa part, Hervé Montaclaire, Dg de Biogénie, cet évènement marque la fin à un grand projet unique en son genre pour la Côte d’Ivoire et met fin à un scandale environnemental important. « Biogénie a dévasté sur ce chantier 25 mille tonnes de terre, a réalisé plus de 500 analyses de sol et formé, au cours de ces années, une vingtaine de personnes. La Côte d’Ivoire peut être fière de la rigueur et le sérieux avec lesquels l’ensemble des acteurs ont exécuté ce projet majeur » a dit Hervé Montaclaire. C’était à la grande satisfaction du chef du village, Moto Esaïe, qui a traduit les remerciements de la population au gouvernement et à l’équipe technique de la dépollution pour avoir rendu à nouveau fréquentable leur site. Avant de prendre congés, Dr Allah Rémi a rappelé que dans le cadre de la dépollution de ces 2 sites, un important lot de médicaments et de matériel biomédical pour un montant cumulé de 100 millions Fcfa a été mis à la disposition du centre de santé de Djibi village. Il a ajouté qu’afin d’évaluer l’impact des déchets toxiques sur les populations, les plantes, les cours d’eau et les ressources halieutiques du village de Djibi, 2 actions majeures vont être menées à travers le suivi sanitaire des populations de Djibi et le suivi de la chaîne trophique dans ledit village. Ces activités qui sont dans la phase de l’attribution des marchés vont démarrer incessamment. Il a, par ailleurs, précisé que la construction du canal bétonné de soutènement de la voie d’Alépé 2 n’est pas encore réalisée, de sorte que des efforts doivent être faits pour une modification du budget.
Par FRANÇOIS BECANTHY
Commentaires


Comment