Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Kébé Mahamadou (Dlc d’Alassane Ouattara à Dakpadou/ Sassandra) : nos parents attendent la concrétisation des promesses du président
Publié le mercredi 11 novembre 2015  |  Abidjan.net
Kébé
© Autre presse par DR
Kébé Mahamadou (Dlc d’Alassane Ouattara à Dakpadou/ Sassandra)
Mercredi 11 novembre 2015. Abidjan. Kébé Mahamadou Dlc d’Alassane Ouattara à Dakpadou (Sassandra) rappelle ses promesses de campagne au président réélu.
Comment




Kébé Mahamadou, directeur local de campagne (Dlc) du candidat Alassane Ouattara dans la sous-préfecture de Dakpadou/ département de Sassandra souhaite que le chef de l’Etat réélu se penche sur ses promesses à l’endroit des populations de cette ville. Notamment, sur les routes qui partent de Sassandra pour Gagnoa et Lakota passant respectivement par les sous-préfectures de Dakpadou et Sago. « Nos parents attendent la concrétisation des promesses du président », a-t-il indiqué en substance à la conférence de presse qu’il a animée ce mercredi 11 novembre 2015 à son cabinet à Angré. Il a, par ailleurs, traduit sa gratitude à ses parents pour « avoir élu de façon écrasante Alassane Ouattara ». 45% de taux de participation avec un score de 83% pour Alassane Ouattara, tels sont les chiffres qui réjouissent l’homme d’affaire, selon qui, « rien n’était gagné d’avance dans notre zone » foncièrement Fpi (Front populaire ivoirien). « On a dû expliquer à nos parents qu’en votant Alassane Ouattara, ils votaient le développement », a-t-il relevé. Surtout qu’à l’entendre, « Alassane Ouattara est le premier chef d’Etat en exercice à avoir effectué une visite d’Etat dans notre région ».
A la question de savoir s’il était intéressé par les élections locales, Kébé Mahamadou qui se présente comme un membre de la société (il est vice-président du Réseau des amis de la Côte d’Ivoire - RACI), s’est voulu clair : « tout citoyen qui refuse de faire de la politique ne se fait pas passer pour un citoyen paisible, mais plutôt un citoyen inutile ».
Danielle Tagro
Commentaires


Comment