Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Le village V1 a accueilli la 2ème édition de la foire du Cocotier de Grand-Lahou
Publié le samedi 14 novembre 2015  |  AIP
Coopération
© Autre presse par ANADER
Coopération Côte d’Ivoire - Sénégal: l’ANADER et le SNCAPS sur bonne lancée
Une délégation du Système national de conseil agro-Sylvo-pastoral (SNCAPS) du Sénégal a effectué une visite d`étude du 14 au 17 septembre en Côte d’Ivoire.
Comment




Grand-Lahou,- Le village V1 dans le département de Grand-Lahou a accueilli jeudi la 2ème édition de la foire du Cocotier, initiée par l’Agence nationale d'appui au développement rural (ANADER) en partenariat avec le Centre national de recherche agronomique (CNRA) et des enseignants chercheurs de l'UFR Sciences de la nature de l'université Nangui Abrogoua d’Abidjan.

La première édition s’était tenue, rappelle-t-on, dans le village de Badadon en 2014. Tout comme la précédente, la présente édition a été marquée par une l'exposition de produits dérivés du cocotier.

"Il est très important de vulgariser la culture du cocotier qui occupe une place de choix au même titre que les autres cultures industrielles. Nous multiplions nos efforts en approchant les populations afin de les aider à mieux pratiquer la culture du cocotier et présenter la diversité des produits qui y sont dérivés", a indiqué le directeur régional de l'ANADER Abidjan sud, Bénié Angaman.

Le docteur Kra daniel, enseignant chercheur à l'université Nangui Abrogoua a pour sa part relevé que l'objectif de cette foire est d'amener les populations à exposer les produits dérivés du cocotier, afin d'attirer l'attention des opérateurs économiques. Selon lui, il s’agit d’aider les populations à rendre leurs produits très compétitifs sur le marché.

"Nous découvrons avec joie ici des produits fabriqués de façon artisanale tels que l'huile de coco bon pour la cuisine, l'entretien des cheveux et pour le corps, le savon à base de coco, la bouillie de coco, les gâteaux de coco, les balais et des palissades dérivés des feuilles du cocotier" a noté l'enseignant chercheur.

Après la journée de jeudi, celle de vendredi a été marquée par des visites de plantations dans le village de Likpilassié, dans le cadre de ce que les organisateurs de la foire ont appelé "la clinique des plants".

Celle-ci consiste à consulter les plants "cultivés malades" dans le but d’élaborer des méthodes de lutte face au jaunissement mortel du cocotier, a expliqué Dr Kra. Dix champs écoles ont été cultivés. Les planteurs de cocotiers apprennent les bonnes méthodes de culture, afin d'acquérir les réflexes pour protéger leurs plants, depuis la germination jusqu'à la production, a-t-il révélé.

(AIP)
rk/kg/ask
Commentaires


Comment