Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Financement des projets dans l’Uemoa : la Boad veut être le partenaire privilégié des Etats et du secteur privé
Publié le mercredi 18 novembre 2015  |  Le Nouveau Réveil
Comment




A l’initiative de la Banque ouest africaine de développement (Boad), les journalistes économiques ivoiriens sont en formation depuis hier à Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan sur « le cycle des projets financés par l’institution». Oumar Tembely, directeur, Chef de la Mission résidente de la Boad en Côte d’Ivoire, a rappelé, au nom de Christian Adovelande, à l’ouverture des travaux, que “l’organisation de ce séminaire procède de la volonté de la banque de renforcer la transparence de ses opérations, ainsi que celle de son mode de fonctionnement“. Il a également indiqué qu’au-delà des cérémonies de signatures d’accords de prêt auxquelles sont régulièrement conviés les journalistes, il existe d’autres étapes importantes dans la vie des projets, notamment : l’identification, la préparation, la mise en place du prêt, la supervision de la mise en œuvre du projet, et l’évaluation de ses résultats. «Au 30 septembre 2015, elle a ainsi financé 736 projets publics et privés pour un montant global de 3357 milliards de FCfa. En ce qui concerne spécifiquement la Côte d’Ivoire à la même date, les financements de la Banque se chiffrent à 592 milliards de F Cfa pour 126 opérations » a dit Oumar qui avait à ses côtés le directeur de la communication, Saïdou Ouedraogo. Il a, par ailleurs, décliné l’ambition poursuivie par la banque les années à venir. « Pour l’avenir, la Boad compte renforcer son positionnement comme partenaire privilégié des Etats et du secteur privé. Cette ambition est clairement exprimée dans son deuxième Plan stratégique qui couvre la période 2015-2019 » a-t-il annoncé. Au cours des travaux, la charge est revenue à Tarek Toko, analyste financier, de présenter davantage l’institution, l’état de ses réalisations dans l’Uemoa et les financements en faveur de la Côte d’Ivoire. L’ingénieur agronome Moustapha Diao, lui, est allé plus en profondeur en passant en revue le cycle de financement de projets par la banque. Aujourd’hui, il sera question d’aborder les procédures et politiques de passation des marchés financés dans le cadre des opérations de l’institution, les procédures et politiques de lutte contre la fraude, la corruption et le blanchiment de capitaux ; Sans oublier les procédures et les politiques de conformités et de règlement des griefs.
FRANÇOIS BECANTHY
Commentaires


Comment