Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La CPI présente son rapport annuel à l’AEP
Publié le mercredi 18 novembre 2015  |  AIP
Cour
© Autre presse par DR
Cour pénale internationale (CPI) a la Haye au Pays-Bas
Comment




Abidjan - La Présidente et la Procureure de la Cour pénale internationale (CPI) ont présenté mercredi le rapport annuel de la Cour à l'Assemblée des États parties au Statut de Rome (l’ AEP ), lors de la quatorzième session de l'Assemblée, tenue à La Haye, au Pays-Bas.

Dans un rapport dont l’AIP a reçu copie, la Présidente de la CPI, Mme la juge Silvia Fernández de Gurmendi, a déclaré q ue quatre procès simultanés, concernant 10 accusés au total, sont prévus pour l’année 2016. La Cour prévoit également en 2016 l’ouverture de procédures préliminaires à l’encontre de deux nouveaux suspects récemment transférés au quartier pénitentiaire de la Cour.

Tout en reconnaissant la pression continue sur les budgets nationaux et les difficultés que cela représente pour la négociation du budget de la Cour, elle a souligné que la charge de travail croissante de la Cour ne peut être ignorée, et que l'institution a besoin de ressources suffisantes pour son fonctionnement.

Mme la juge Fernández a souligné que la principale priorité pour sa Présidence est d'améliorer l'efficacité et l'efficience de la Cour. Elle a relevé les " ;efforts collectifs et sans précédent" déployés par les juges de la CPI pour "accélérer la procédure pénale en adoptant les meilleures pratiques par la révision des méthodes de travail".

La Présidente a par ailleurs fait état des excellentes relations de travail entre la CPI et les Nations Unies. Elle a toutefois souligné que certains défis demeurent, notamment le manque persistant d’une pleine coopération ou de suivi par rapport aux deux situations que le Conseil de sécurité des Nations Unies a officiellement déférées au Bureau du Procureur notamment en Libye, au Darfour et au Soudan.

De son coté, la Procureure a réitéré les espoirs et attentes des victimes de crimes atroces doivent peser lourdement sur notre conscience collective et nous obliger à toujo urs maintenir notre engagement à la cause de la justice pénale internationale.

La CPI, régie par le Statut de Rome, est la première institution internationale permanente créée par traité pour contribuer à mettre fin à l’impunité des auteurs des crimes les plus graves qui touchent la communauté internationale, à savoir les crimes contre l’humanité, les crimes de guerre et le génocide. Elle est composée de représentants des États qui ont ratifié et adhéré au Statut de Rome. À ce jour, la CPI est forte de la participation de 123 États parties.

tad/kam
Commentaires


Comment