Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

Toumodi : Une mystérieuse maladie de la peau sévit
Publié le lundi 7 decembre 2015  |  Notre Voie
Comment




La ville de Toumodi est en proie à une mystérieuse maladie de la peau qui sévit. L’impétigo est le nom scientifique de cette affection très contagieuse. Selon Dr Bernard Konan, Directeur départemental de la santé, chaque jour de nouveaux cas sont découverts. A la date du mardi 24 novembre dernier, une centaine de cas a été signalée. Outre le milieu scolaire, des familles entières ont été atteintes. Le mardi 24 novembre dernier, à la demande des responsables sanitaires, une réunion d’urgence s’est tenue au cabinet du préfet du département, M. Coulibaly Gando, afin de juguler le fléau. A l’aide de diapos, des cas filmés ont été visionnés. La maladie s’apparente au zona, mais ça ne l’est pas. Elle se manifeste sous forme d’une pellicule claire qui devient par la suite trouble. Une fois la pellicule cassée, le liquide contamine la partie saine de la peau. La dernière phase est sous forme de croute avec une plaie en dessous. Elle est douloureuse avec des démangeaisons par endroits. Si elle n’est pas traitée la plaie se surinfecte. Au dire du DD santé, la maladie n’est pas récente. «La maladie est bien connue, son traitement est simple et efficace, mais c’est l’aspect épidémie qui intrigue », a-t-il fait savoir. Pour le moment, on n’en sait rien sur les causes de cette flambée. Le Directeur départemental pense que l’épidémie pourrait avoir un lien avec notre environnement. En attendant d’en savoir plus, des mesures urgentes et radicales ont été conseillées aux responsables des établissements scolaires. La première mesure consiste à mettre en congé tout élève atteint pour la période de traitement, cela pour rompre la chaine de transmission. La période de traitement n’excéderait pas une semaine, au dire du praticien. Il est également revenu sur l’hygiène environnementale et corporelle. Pour terminer, le préfet est revenu sur la nécessité de la visite médicale systématique dans les écoles.

Pierre DJESSANE Gervais
Commentaires


Comment