Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Présentation d’une étude sur le cloud computing en Côte d’Ivoire
Publié le mercredi 9 decembre 2015  |  AIP
Comment




Abidjan – L’école supérieure africaine des technologies de l’information et de la communication (ESATIC), un établissement public spécialisées dans la formation aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, a diligenté une étude avec l’appui financier de Microsoft Afrique de l’ouest et du centre, sur le cloud computing (nuage informatique) en Côte d’Ivoire.

Le Cloud Computing fournit des services ou des applications informatiques en ligne, accessibles partout, à tout moment, et de n’importe quel terminal (smartphone, PC de bureau, ordinateur portable et tablette), fait-on savoir.

L’étude assure que pour une mise en œuvre appropriée du cloud computing, qui est d’utilisation récente en Côte d’Ivoire, le gouvernement ivoirien doit mettre en place les infrastructures adaptées et renforcer la cadre juridique et réglementaire. Elle suggère également la réduction des coûts et l’augmentation de la vitesse de la connexion internet et rendre plus stable les liaisons pour garantir la disponibilité des ressources.

Il s'est agi pour cette étude de faire connaitre la situation réelle du cloud en Côte d’Ivoire, jauger au mieux l’offre et la demande de service disponible, cerner les aspects juridiques et légaux et déceler les obstacles qui peuvent constituer un frein à son développement, a commenté, mardi, l’un des participants à l'étude, enseignant à l’ESATIC, M. Kaboré Raogo, lors de la présentation des résultats.

D’après l’enseignant, l’étude, présentée, devrait analyser l’impact technologique et économique du cloud sur les acteurs de l’économie numérique qui, a-t-il indiqué, contribue largement à l’augmentation de la performance et des chiffres d’affaires des entreprises.

"L’objectif de cet atelier, après avoir travaillé, après avoir mené la réflexion, c’est mettre nos réflexion à la lumière des sachant que vous êtes pour que vous puissiez contribuer à nous aider à compléter en partie cette étude", a déclaré le directeur général de l’ESATIC, Dr Konaté Adama, à l’ouverture des travaux.

kkf/ask
Commentaires


Comment