Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

L’accès au financement dans la zone UEMOA: un forum international se tient à Yamoussoukro
Publié le jeudi 10 decembre 2015  |  L’intelligent d’Abidjan
Coopération
© Abidjan.net par Atapointe
Coopération : l’Allemagne annule totalement la dette de la Côte d’Ivoire
La ministre auprès du premier ministre chargée de l’Economie et des Finances, Kaba Nialé et l’ambassadeur d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Carl Prinz signent une convention d’annulation de la dette de la Côte d’Ivoire vis-à-vis de la République fédérale d’Allemagne d’un montant de 252 milliards de F cfa. Photo: Nialé KABA.
Comment




A l’initiative du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF), en collaboration avec la Société Financière internationale (SFI), il se tient depuis le mardi 08 décembre 2015, dans un hôtel de la capitale administrative ivoirienne, un forum international sur capital investissement. Autour du thème : « Capitale Investissement en Zone UEMOA : Défis et perspectives ». En effet, le capital investissement est un instrument de développement des PME/PMI qui, jouent un rôle important dans toute économie, notamment par la création de valeur ajoutée et par leur contribution à la résorption du chômage. Dans la zone UEMOA, l’accès au financement de cette catégorie d’entreprise est l’une des principales contraintes auxquelles elles sont confrontées, tout particulièrement dans la phase cruciale de démarrage de leurs activités. Mme Nialé Kaba, ministre auprès du premier ministre, chargée de l’Economie et des Finances a, dans son adresse d’ouverture félicité la tenue d’une telle rencontre. Car, a-t-elle relevé, « 70% des PME du tissu économique de notre zone, accèdent difficilement aux financements sur le moyen/long terme. Ainsi, près de 60 % des prêts disponibles le sont à très court terme (moins d’un an). » Pourtant « l’économie ivoirienne, comme la plupart des économies des Etats-membres de l’UEMOA, est essentiellement dominée par les Petites et Moyennes Entreprises (PME). Cette prédominance de PME constitue pour notre sous-région un atout précieux qu’il convient de valoriser », a-t-elle dit. Cependant, elle a indiqué que ces PME contribuent peu à la création de richesses et d’emplois, du fait de leur faible accès à des financements suffisants et de longue durée. « En Côte d’Ivoire, par exemple, les PME représenteraient 80% du tissu économique, mais paradoxalement, elles contribueraient seulement pour 18% au Produit Intérieur Brut (PIB) et pour 23% aux emplois formels. L’objectif du Gouvernement est de porter cette contribution au PIB à 40% à l’horizon 2020. » A-t-elle fait savoir. C’est pourquoi, elle a dit attendre beaucoup des conclusions de ce forum qui aboutiront notamment : la mise en place d’infrastructures financières ; le développement d’instruments opérationnels de financement tel que le capital investissement ; la place de la Bourse comme alternative de financement des PME. Parce que «Les Fonds de capital investissement constituent de plus en plus des acteurs majeurs dans la dynamisation des activités boursières. Leurs prises de participation dans les entreprises et l’accompagnement ponctuel qu’ils apportent permettent de soutenir le développement de nombreuses entreprises. Les PME sont des acteurs essentiels du tissu productif. Elles constituent un enjeu important pour l’emploi et la valeur ajoutée qu’elles apportent à nos économies. Il importe donc d’accompagner leur développement. Nous devons continuer l’accélération des réformes structurelles et sectorielles en vue d’en faire le principal moteur de la croissance de nos économies. »A-t-elle insisté. Aussi a-t-elle réaffirmé, l’engagement des chefs d’Etat de la zone UEMOA à soutenir le développement de notre système financier sous-régional.Ainsi deux jours durant, il s’agit pour ces trois cents acteurs du monde des finances de confronter des points de vue, de présenter des résultats de recherche et enfin de discuter en profondeur sur les projets de réformes envisageables dans le cadre du développement des activités de capital-investissement dans la zone UEMOA. Surtout réfléchir sur les mécanismes appropriés à mettre en place en vue de faciliter, par la bourse, des fonds Private Equity qui détiennent des participations dans le capital des Petites et Moyennes Entreprises. Outre le thème central, plusieurs sous-thèmes seront débattus au cours des différents panels. .

Diallo Harry
Commentaires

Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3541 du 10/12/2015

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment