Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Violences faites aux femmes : La ministre Anne Ouloto rassure les victimes
Publié le lundi 14 decembre 2015  |  Le Nouveau Réveil
Lutte
© Abidjan.net par Atapointe
Lutte contre les violences faites aux femmes: Clôture la 5ème édition des 16 jours d`activisme
Mercredi 9 Décembre 2015. Abidjan. Le ministre en charge de la Solidarité, de la Famille, de la Femme et de l`Enfant, Anne Désirée Ouloto a mis fin à la 5ème édition des 16 jours d`activisme contre les violences faites aux femmes en présence de la représentante de l`UNFPA, Mme Konaté Maïga et du maire de la Commune d`Attécoubé, M. Danho Paulin. Photo: Anne Désirée Ouloto.
Comment




Au terme des 16 jours d’activismes contre les violences faites aux femmes et aux filles, la ministre de la Solidarité, de la famille, de la femme et de l’enfant Anne Désirée Ouloto, a une fois de plus invité «les femmes à redoubler d’efforts dans la lutte contre les violences faites à leurs égards». C’était jeudi dernier, dans la commune d’Attécoubé. Il s’agit, pour la ministre de faire un bilan sur le travail fait, durant ces 16 derniers jours d’activisme de montrer les résultats et de faire ressortir certaines perspectives pour la pérennisation de la lutte jusqu’à son abolition définitive. Selon Anne Ouloto, des mesures ont été prises par le ministère de la Justice contre le phénomène de la violence physique à l’égard des femmes. C’est entre autres, l’élaboration du certificat médical sans aucun souci financier, une plateforme de collaboration entre le ministre de la Justice et celui de la solidarité afin de mieux protéger les droits de l’homme et les actions de sensibilisations faites sur tout le territoire ivoirien. C’est au total 10.000 femmes qui ont bénéficié de financement de leurs projets dans le cadre de l’autonomisation de la femme pour une meilleure éducation de la famille. «Une femme autonome est moins exposée à la violence conjugale» a affirmé la ministre. 8 ordinateurs portables de bureaux et pleins d’autres lots pour une valeur totale de 12 millions 730 mille ont été remis par le fond des Nations Unies en Côte d’Ivoire représenté par Maiga Suzanne. Ce don a souligné Maiga Suzanne permettra «aux 8 comités de lutte parmi lesquelles on a Attécoubé, Yamoussoukro, Port Bouët et autres, de lutter encore plus efficacement contre les violences faites aux femmes et aux filles». A son tour, le maire de la commune d’Attécoubé, le maire Danho Paulin a dit avoir lancé une opération 1000 lumières, afin de permettre à plus de femmes instruites d’illuminer leurs foyers. Car pour lui, « une femme instruite représente une clé de développement économique pour son pays ».
Par DEBORAH D.
Commentaires


Comment