Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le Chef de l’Etat a regagné Abidjan après avoir pris part au 48ème Sommet de la CEDEAO, à Abuja
Publié le vendredi 18 decembre 2015  |  Présidence
Le
© Présidence par DR
Le Chef de l’Etat a regagné Abidjan après avoir pris part au 48ème Sommet de la CEDEAO, à Abuja
Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a regagné Abidjan ce jeudi 17 décembre 2015, en début de soirée, après avoir pris part au 48ème Sommet ordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO à Abuja, au Nigéria, et au 40ème anniversaire de cette Institution.
Comment




Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a regagné Abidjan ce jeudi 17 décembre 2015, en début de soirée, après avoir pris part au 48ème Sommet ordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO à Abuja, au Nigéria, et au 40ème anniversaire de cette Institution.

Faisant le point de sa mission dans la capitale politique nigériane, le Président Alassane OUATTARA a indiqué que ce 48ème Sommet ordinaire qui a vu la participation de 11 Chefs d’Etat sur les 15 que compte la CEDEAO, a coïncidé avec le 40ème anniversaire de l’Organisation commune sous- régionale. A cette occasion, a-t-il précisé, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont ‘’réaffirmé leur détermination à consolider l’espace communautaire et à poursuivre le renforcement institutionnel afin de faire face aux défis économiques et sécuritaires de la sous- région’’.

La célébration du 40ème de l’Institution a été, selon le Chef de l’Etat, l’occasion de présenter un timbre de la CEDEAO, le passeport biométrique de la sous- région ainsi que la carte d’identité. Mais également une opportunité pour les participants à cet évènement de rendre un ‘’vibrant hommage aux Pères fondateurs’’ de la CEDEAO, dont feu le Président Félix HOUPHOUET- BOIGNY, premier Président de la Côte d’Ivoire.
Au cours de cette cérémonie, des plaques commémoratives ont été aussi remises à des personnalités (feu Général GNASSINGBE Eyadéma du Togo et le Général YAKUBU Gowon, un ancien Président du Nigéria) qui ont ‘’incarné la vision et les aspirations des Pères fondateurs de la CEDEAO. C’étaient, a affirmé le Président Alassane OUATTARA, des ‘’moments très importants et émouvants’’.

S’agissant du 48ème Sommet ordinaire en lui- même, il a été, selon le Président de la République, l’occasion pour les Chefs d’Etat et de Gouvernement d’évoquer les ‘’progrès importants accomplis par la CEDEAO, notamment dans les domaines sécuritaire, économique, politique et institutionnel’’.
Sur le plan économique par exemple, ils ont relevé le fait que la zone CEDEAO est la région ‘’à plus forte croissance’’ parmi les autres régions du continent africain, avec notamment l’entrée en vigueur du Tarif Extérieur Commun (TEC) qui est une étape ‘’décisive’’ vers l’unification du marché ouest- africain.

En matière de sécurité, le Chef de l’Etat a ajouté que les dirigeants de la CEDEAO ont ‘’réaffirmé leur engagement et détermination à apporter des réponses appropriées aux différentes menaces sécuritaires dans la sous- région’’, notamment en ce qui concerne le terrorisme, la piraterie maritime, les trafics et crimes organisés.

Sur le plan politique, les Chefs d’Etat et de Gouvernement se sont félicités de l’organisation d’élections ‘’démocratiques et apaisées’’ dans cinq (5) Etats de la sous- région, en 2015, à savoir le Nigéria, le Togo, la Guinée, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Pour les cinq autres pays du même espace communautaire qui organiseront des élections en 2016, le Sommet a souhaité que ces scrutins soient également ‘’démocratiques et apaisés’’.

Au plan institutionnel, il a été décidé de proroger de deux ans les mandats des Commissaires (dont les mandats sont arrivés à expiration) à partir de février 2016, de sorte qu’en 2018, tous les Commissaires aient la même durée de mandat. Cette rotation a permis, selon le Chef de l’Etat, d’attribuer la Présidence de la Commission au Bénin et la Vice- Présidence à la Gambie. Dans le même cadre, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont insisté afin que les Etats- membres s’acquittent de leurs arriérés de paiement.
De l’avis du Président de la République, cette 48ème Session ordinaire de la CEDEAO a été un ‘’très bon sommet ; un sommet utile avec des rencontres chaleureuses et importantes’’ ; ce qui démontre que la CEDEAO se ‘’porte bien’’. Et la volonté aujourd’hui, est selon lui, de ‘’passer de la CEDEAO des Etats à la CEDEAO des peuples’’.

Par ailleurs, le Président Alassane OUATTARA a tenu à remercier le Président du Nigéria, SEM MUHAMADOU Buhari pour la disponibilité, la sollicitude et l’hospitalité dont il a fait preuve tout au long du Sommet. Un sommet au cours duquel, les Présidents MUHAMADOU Buhari et Alassane OUATTARA ont eu un tête- à- tête.
Pour terminer, le Chef de l’Etat a révélé qu’en marge du Sommet, il a eu un entretien téléphonique ‘’important’’ avec Mme Dana HYDE, Présidente Directrice Générale (PDG) du Millenium Challenge Corporation (MCC), au cours duquel celle-ci lui annoncé que la Côte d’Ivoire venait d’être ‘’sélectionnée’’ comme pays ‘’éligible’’ au Programme ‘’Compact’’. Pour le Président Alassane OUATTARA, ceci est une ‘’excellente nouvelle’’. Car c’est un Programme de soutien et d’aide du Gouvernement américain qui va favoriser le ‘’développement économique et la réduction de la pauvreté’’.
Dans cet entretien, le Président de la République a souligné avoir beaucoup ‘’insisté’’ sur la nécessité d’avoir ces ressources dès 2016. A cet effet, une mission du MCC se rendra en Côte d’Ivoire fin janvier 2016.

Il a précisé que cette sélection fait suite aux grandes performances réalisées par le Gouvernement ivoirien qui a eu ‘’l’un des meilleurs scores’’ en matière de ‘’gouvernance, de démocratie, de lutte contre la corruption et d’économie en général’’.
A cet égard, le Chef de l’Etat a tenu à exprimer ses vifs ‘’remerciements’’ au Secrétaire d’Etat, John KERRY et au Président Américain, SEM Barack OBAMA, pour ce soutien important à notre pays. Toute chose qui démontre que les relations entre la Côte d’Ivoire et les Etats Unis sont en ‘’marche’’.
Commentaires


Comment