Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Plaidoyer pour la création d’un circuit touristique de la réserve de Lamto
Publié le samedi 19 decembre 2015  |  AIP
Comment




Toumodi, Le corps préfectoral des départements de Toumodi, Taabo, Kuébo, Yamoussoukro (district des Lacs) et de la région de l’Agnéby-Tiassa plaident pour la création d’un circuit touristique et la préservation des espèces et de l’écosystème de la réserve Lamto, afin de participer activement à la protection de l’environnement et apporter des ressources additionnelles à l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR) et aux villages riverains.

La délégation du corps préfectoral conduite par Anatole Bako Digbé, préfet de la région de l’Agnéby-Tiassa, a fait ce plaidoyer mercredi, lors de la deuxième session ordinaire du Comité de gestion locale de la réserve scientifique de la réserve Lamto. Selon le préfet de Toumodi, Coulibaly Gando, la réserve de Lamto doit s’approprier les recommandations de la COP 21 en veillant à la préservation du climat et de l’environnement. A ce titre, il a annoncé que les autorités locales sont à la recherche de moyens pour plus d’efficacité dans le travail.

Le colonel Gonto Gbassaha, Conseiller technique du directeur général de l’OIPR, a indiqué, pour sa part, que la préservation des aires protégées est aujourd’hui une question mondiale. Mais pour que cela soit une réalité, a-t-il ajouté, il faut également tenir compte des besoins et préoccupations des populations riveraines. « Que les intérêts de chacun soit préservé, mais nous voulons que les populations comprennent que force reste à la loi. Et nous comptons sur le corps préfectoral pour user de sa diplomatie, afin que les populations acceptent cela », a-t-il dit.

Parlant des perspectives, le commandant Rémi Kouadio Kouassi, directeur OIPR de la zone centre a expliqué que l’Office envisage mettre sur pied un comité de lutte contre les feux de brousse, organiser le suivi des grands mammifères tels que les buffles.

D’une superficie de 2 500 ha, la réserve scientifique de Lamto est située à la pointe sud du V Baoulé, dans le département de Taabo. Elle abrite la station d’écologie et accueille de multiples programmes de recherche dans le but de connaître la structure et le fonctionnement d’un écosystème de la savane tropicale, fait-t-on savoir.

(AIP)
gba/tad/kp
Commentaires


Comment