Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Un abattoir privé inauguré à Bouaké pour répondre à la forte demande en viande de bœuf
Publié le mercredi 23 decembre 2015  |  APA
Comment




Un abattoir privé de type moderne, le premier du genre dans le Centre-Nord ivoirien a été inauguré, mardi, à Bouaké (379 km au Nord d’Abidjan), en présence des autorités administratives et politiques de la ville, a constaté APA sur place.

Dénommé abattoir privé Ousmane boucher et située au quartier Kennedy (Sud-Est de Bouaké), cette infrastructure est composée d’un air d’abattage et d’un parc à bétail répondant aux normes en vigueur en Côte d’Ivoire, selon le représentant de la direction régionale des ressources animales et halieutiques de Bouaké, Etien Kamana.

Pour lui, « cet abattoir respecte les normes dans l’environnement dans lequel il est construit, il y a l’hygiène, le carrelage, l’air d’abattage et le parc ».

« Le service vétérinaire sera là de jour comme de nuit pour veiller à ce que les conditions d’abattage, l’inspection soit respectée pour que les populations ne soient pas intoxiquées » a-t-il rassuré.

Pour la 6ème adjointe au maire, Mme Diomandé Korotoum, représentant le maire de Bouaké, l’ouverture de cet abattoir privé est une réponse face à la forte demande en protéines animales à Bouaké.

C’est pourquoi, elle a tenu à féliciter publiquement le promoteur de cette initiative avant de l’inviter à offrir aux populations « des produits d’une sécurité irréprochable ».

Kassoum Traoré, le responsable de « la boucherie Ousmane boucher », par ailleurs Secrétaire général du Syndicat des bouchers de Bouaké a pour sa part fait observer que « cet abattoir, c’est d’abord pour aider la population de Bouaké parce que je trouve que la viande (de bœuf) est trop cher sur le marché ».

« A partir d’ici je compte faire baisser le prix de la viande de bœuf à 1900 F CFA à Bouaké », a-t-il promis. Toujours selon lui, cette baisse du prix de la viande sera effective car « je ne serai plus obligé d’acheter mes bêtes à l’abattoir municipal puisque j’ai mon parc privé ici. Je pourrai donc par conséquent avoir une maitrise directe sur les prix au détail ».

Le kilogramme de la viande de bœuf sans os est vendu en ce moment à 2200 F CFA sur le marché de Bouaké.

CK/ls/APA
Commentaires


Comment