Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire : Les recettes douanières augmentent de 80% en cinq ans
Publié le mardi 5 janvier 2016  |  financialafrik
Finances:
© Abidjan.net par Marc Atigan
Finances: ouverture de l`édition 2015 des journées du banquier
Jeudi 17 Décembre 2015.Abidjan. Le premier ministre Daniel Kablan Duncan (photo) a officiellement ouvert l`édition 2015 des journées du Banquier en présence des responsables de l`association des Professionnels de Banques de Côte d`Ivoire et du Niger. C`était à l`auditorium de l`espace CRRAE-UMOA.
Comment




Les douanes ivoiriennes ont mobilisé 1 526 milliards de francs CFA (2,3 milliards d’euros) à fin 2015, des ressources en hausse de 83,4% comparées aux 832 milliards FCFA récoltés en 2011. « Une performance exemplaire », saluée par le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, ce lundi à Abidjan à l’occasion de la cérémonie « d’arrosage des nouveaux galons » de Issa Coulibaly, le directeur général de l’administration douanière, élevé au grade de général, une première en Côte d’Ivoire.

Relativement aux objectifs de recettes fixés à fin 2015 à 1 470 milliards FCFA, soit 28,3% des 5 196 milliards FCFA inscrit au budget national, l’administration douanière parvient ainsi à réaliser un surplus de 56 milliards FCFA.

Depuis 2011, avec la sortie de crise, les ressources collectées par cette administration sont en constante évolution, passant à 973 milliards en 2012, à 1 129 milliards en 2013 puis 1 260 milliards en 2014, en phase avec la reprise économique de ces dernières années.

Une évolution de bon augure pour l’Etat ivoirien, qui va à nouveau revoir à la hausse ses exigences de collecte de ressources internes pour alimenter un budget 2016 évalué à 5 813 milliards FCFA (8,9 milliards d’euros). D’autant plus que le pays finalise son ambitieux Plan national de développement, PND 2016-2020, d’un coût global d’un peu plus de 29 000 milliards FCFA (44 milliards d’euros) dont le tiers sera financé à partir des ressources publiques.

Fin octobre dernier, l’administration s’est vue dotée de deux scanners de dernière génération, d’un coût de 3 milliards FCFA, afin de renforcer le contrôle douanier et lutter plus efficacement contre la fraude.
Commentaires


Comment