Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire : publication de l’arrêté d’application du barème des salaires minima catégoriels conventionnels
Publié le mardi 12 janvier 2016  |  APA
Cérémonie
© Abidjan.net par Serge T
Cérémonie d`ouverture du 37ème conseil annuel de l`AGPAOC
Lundi 29 Juin 2015. Abidjan. Dosso Moussa ministre de la formation professionnel a présidé la cérémonie d`ouverture du 37ème conseil annuel de l`Association de Gestion des Ports de l`Afrique de l`Ouest et du Centre qui se tiendra sur 4 jours à l`hôtel du Golf.
Comment




Abidjan (Côte d’Ivoire) - L’arrêté portant application du barème des salaires minima catégoriels conventionnels de 2015 a été publié par le gouvernement ivoirien.

Un arrêté en date du 30 décembre 2015 signé par le ministre d’Etat, ministre de l’emploi, des affaires sociales et de la formation professionnelle, Moussa Dosso, transmis à APA, défini « le 1er janvier 2015 comme date de prise d’effet » pour ce nouveau barème issu d’une concertation entre le patronat et les syndicats de travailleurs à travers la Commission indépendante permanente de concertation (CIPC) dirigée par Bernard Ndoumi.

26 secteurs d’activités sont concernés par cette revalorisation .Ce sont entre autres les secteurs de «la banque 11%, l’assurance 11%, Agricole, élevage et forestier, production agricole 8%, entreprises pétrolières de distribution 8,17%, commerce, distribution, négoce et profession libérales 9%, industrie textile 8%, transport de fonds et valeur 7%», précise l’arrêté ministériel.

« Les augmentations octroyées par les entreprises à l’ensemble de leur salarié depuis 1998 ainsi que leurs +à valoirs+ sur les augmentations légales ou conventionnelles sont à prendre en compte dans l’application du nouveau barème », ajoute une autre disposition de cet arrêté.

La Commission indépendante permanente de concertation (CIPC) a été créée le 8 avril 1996 par la volonté des dirigeants du Patronat et des Centrales syndicales de travailleurs.

Elle a pour objet de traiter les problèmes d’intérêt commun ou spécifiques aux employeurs et aux travailleurs, membres des organisations représentées au sein de la Commission. La CIPC est composée de six représentants du Patronat et six représentants des Centrales syndicales de travailleurs.

SY/ls/APA
Commentaires


Comment