Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Un Centre islamique inauguré à Touba
Publié le mardi 12 janvier 2016  |  AIP
Comment




Touba – Un Centre Islamique composé d’une école secondaire de 15 classes et d’une mosquée dont la construction a coûté 180 millions de francs CFA, a été inauguré dimanche au quartier Toubaco de Touba.

La cérémonie d’inauguration, présidée par le préfet de la région du Bafing, préfet du département de Touba, Benoît Yao Kouakou, a enregistré la présence des donateurs saoudiens et la participation de toute la communauté musulmane du Bafing et du Tonkpi.

« Ce Centre islamique dont la pose de la première pierre a été faite en décembre 2013, s’étend sur 3,6 hectares. L’école confessionnelle secondaire islamique, ouvrira la rentrée scolaire prochaine. La mosquée est le lieu de prière de fidèles des quartiers Toubaco et Garnoci. Sa réalisation a été possible grâce à des partenaires saoudiens avec qui je travaille depuis 20 ans », a expliqué Dr Moussa Farouck Fadiga, président de l’Association des Musulmans Sunnites en Côte-d’Ivoire (AMSCI). Il a indiqué que plus de 300 écoles de confession islamique sont reconnues par l’Etat de Côte d’Ivoire.

Les donateurs, en l’occurrence les frères Yassi Al Saïd, Zahel Nifaé et Machare Al Ismane d’Arabie Saoudite ont, par la voix du premier cité, exprimé leur satisfaction devant la forte mobilisation des musulmans et l’œuvre réalisée. « Nous sommes convaincus que ce travail est à la gloire d’Allah. Les enfants en tireront un grand profit », a-t-il affirmé.

Approuvant les propos du président de l’AMSCI qui appelle qu’au respect de la laïcité, le préfet a déclaré que « cette œuvre participera à l’édification d’une Côte d’Ivoire de Paix qui met au devant les valeurs ethniques ».

Une visite de l’école et la prière de 13 lectures dans la nouvelle mosquée ont constitué l’ouverture de ce Centre. « Ce sont nos enfants et l’ensemble des musulmans qui en bénéficient », s’est exprimé le doyen Moustapha Fadiga, porte-parole des populations.

dm/akn/cmas
Commentaires


Comment