Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Plus de 200 victimes des crises ivoiriennes indemnisées, en présence de la Ministre Mariatou Koné.
Publié le mardi 19 janvier 2016  |  Ministères
Plus
© Ministères par DR
Plus de 200 victimes des crises ivoiriennes indemnisées, en présence de la Ministre Mariatou Koné.
La poursuite du processus d`indemnisation a permis à 216 victimes ou ayants droit, de recevoir chacun un chèque d`un million de FCFA, au cours d`une cérémonie qui s`est déroulée dans les locaux de la Préfecture de Guiglo.
Comment




La poursuite de ce processus d’indemnisation a permis à 216 victimes ou ayants droit, de recevoir chacun un chèque d’un million de FCFA, au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée dans les locaux de la Préfecture de Guiglo. 

Cette étape est intervenue en marge de la rencontre entre le Président Alassane Ouattara et son homologue du Liberia Ellen Johnson Sirleaf lundi, à Guiglo pour une visite de travail de 24h qui s’inscrit dans le cadre d’une rencontre entre les Chefs traditionnels de ces deux pays. Le retour des réfugiés ivoiriens en Côte d’Ivoire, était également au menu de cette visite.

En se déplaçant à l’intérieur du pays, la nouvelle ministre Mariatou Koné, ex-Directrice générale du Programme national de cohésion sociale (PNCS) chargé de l’indemnisation des victimes, tient la promesse de sa politique de proximité avec les populations. 

Nommée mardi, ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes dans le nouveau gouvernement, elle a rappelé que "l’indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire, a été rendue possible grâce à la volonté du Président Alassane Ouattara, qui a mis en place un fonds spécial doté d’un apport initial d’une valeur de 10 milliards de FCFA".

La première phase d’indemnisation est faite à partir de la liste fournie par la Commission nationale d’enquête (CNE). Cette liste, qui a été transmise à la Cellule spéciale d’enquête et d’instruction (CSEI), sert de document de référence pour l’indemnisation des ayants droit des victimes décédées.

Pour la prise en charge médicale et psychologique des blessés, les listes utilisées sont celles fournies par l’ex- ministère de la Solidarité, de la famille, de la femme et de l’enfant à travers sa Direction des victimes de guerre et l’Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réinsertion (ADDR).

Les listes utilisées sont fiables et les personnes indemnisées ne sont pas des «présumés victimes», mais des victimes et des ayants droit effectifs, a assuré Pr Mariatou Koné. Le processus d’indemnisation des victimes a été lancé le 4 août dernier à Abidjan par le Président Alassane Ouattara
Commentaires


Comment