Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Une rumeur de la présence de djihadistes à Mankono vite dissipée par les autorités administratives
Publié le mardi 19 janvier 2016  |  AIP
Comment




Mankono Une rumeur de la présence de djihadistes à Mankono a été dissipée par les autorités administratives locales, qui ont mené des actions de sensibilisation afin de rassurer les populations prises par une psychose.

Des chefs coutumiers ont constaté, jeudi, la présence de ‘’personnes suspectes’’ qui auraient défriché 12 hectares de foret pour installer un camp à proximité du campement Garba, situé à 11 kilomètres de Mankono, précisément sur l’axe Mankono-Séguéla.

Suite à ces informations, le préfet par intérim, Amani Ignace, a convoqué une réunion de sécurité avec toutes les forces de l’ordre, notamment la police, la gendarmerie, les forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), les eaux et forets, afin de poursuivre les investigations. Selon les forces de l’ordre, il s’agit des préparatifs des retraites spirituelles de la confrérie des tidjanites de la communauté musulmane initiée par M. Fofana Sinali, un natif de Mankono et M. Bakari Haidara, Iman à Gagnoa.

Interrogés par la police, les initiateurs de cette retraite auraient affirmé s’apprêter à accueillir Cheick Hamed Moctar, un guide spirituel guinéen résident à Koundala au Sud de la Guinée. Ce dernier, selon leurs dires, devrait officier la retraite en question, accompagné de 15 disciples.

Ce rassemblement religieux devrait enregistrer la participation d’environ 500 fidèles, d’où la nécessité, selon ses initiateurs, d’avoir un espace suffisamment grand. Mais ces derniers soutiennent avoir dégagé que deux hectares de terrain et non 12 hectares et construits deux appâtâmes.

Le préfet Amani Ignace a instruit la police de démolir les appâtâmes construits et exigé le retrait immédiat de toutes les personnes présentes sur ce site. Il a tenu une réunion lundi, afin d’expliquer à la population qu’il n’y a jamais eu de djihadistes à Mankono. Il a par ailleurs demandé aux chefs cantons et coutumiers de faire attention avant d’installer des personnes sur leur terre.

(AIP)
Kae/tad/akn/tm
Commentaires


Comment