Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article
Région

Après six ans de bras de fer, la population de Yaou (Aboisso) accepte de payer les factures CIE
Publié le jeudi 21 janvier 2016  |  AIP
Comment




Aboisso - La population de Yaou, dans le département d’Aboisso (Sud-est) accepte désormais de payer les factures de la compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) après six ans de bras de fer qui l’a opposée à l’entreprise, se fondant sur des « promesses non tenues » par l’Etat après l’inondation du village à la construction du barrage hydroélectrique Ayamé I en 1958.

Se disant à plusieurs reprises frustrée par des coupures d’électricité alors que la Cité CIE du barrage était éclairée, et n’ayant trouvé aucune oreille attentive auprès des pouvoirs publics, la population de Yaou s’est opposée à tout paiement de facture de la CIE. Depuis 2009, elle refuse de payer les factures de CIE et empêche les agents d’avoir accès au réseau pour la maintenance. Mais, suite aux pannes qui ont plongé Yaou dans l’obscurité depuis le 25 Octobre dernier, les autorités villageoises, par courrier adressé au directeur régional, en décembre, ont demandé le règlement de ce conflit, souligne-t-on.

« Nous sommes prêts à payer les factures de la CIE. Nous acceptons que les agents de la CIE aient accès à notre réseau désormais. Nous sommes d’accord avec tout et sommes prêts à vous accompagner en tout… », ont clamé les habitants de Yaou lors d’une cérémonie, mardi, dans la cour de la sous-préfecture en présence du sous-Préfet, Marius Béhira, du député d’Ayamé-Bianouan, des responsables nationaux et régionaux de la CIE et de la chefferie traditionnelle.

Le directeur régional de la CIE, Djigbenou Brice a énuméré, à l’occasion, les conditions du rétablissement de l’électricité à Yaou (chef-lieu de sous-préfecture). La population, a-t-il dit, doit accepter d’appliquer le code de bonne conduite qui exige que tous les branchements frauduleux et anarchiques soient déconnectés, que la population accepte de recevoir et de payer les factures, qu’elle permette l’accès au réseau de la CIE de Yaou à ses agents pour la maintenance et le contrôle, en toute quiétude, qu’elle accepte la normalisation de comptage (contrôle des disjoncteurs et compteurs) (…).

La CIE conciliante accepté d’abandonner les pénalités, les arriérés et tourne une nouvelle page à partir du 1er Janvier 2016. Elle est prête à tout pour rétablir la fourniture de l’électricité et même de faire l’extension du réseau au nouveau quartier si ce code est respecté. Une séance de sensibilisation sur le paiement des factures à partir du téléphone mobile, du service marketing de la CIE a mis fin à cette rencontre de conciliation.

cb/akn/ask
Commentaires


Comment