Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire : Les Etats-Unis démentent un message "d’alerte contre le terrorisme"
Publié le mardi 26 janvier 2016  |  Alerte Info
Comment




L’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire a démenti lundi "un message d’alerte contre le terrorisme" adressé à ses ressortissants, après la diffusion d’informations faisant état d’une attaque imminente dans le pays, dans une note.

"L’Ambassade des Etats-Unis dément catégoriquement l’information largement diffusée selon laquelle elle aurait adressé un message d’alerte contre le terrorisme à ses ressortissants en Côte d’Ivoire", indique la note publiée sur son site internet.

Une supposée note d’alerte attribuée à l'ambassade invitant ces ressortissants à Abidjan et Dakar à "éviter les lieux touristiques et publics en raison d’informations mentionnant des attaques imminentes" dans les deux capitales a fait le tour des réseaux sociaux et a été repris par la presse.

"Cette information regrettable est basée sur un reportage sans fondement" indique l’ambassade qui souhaite "éviter une psychose inutile aussi bien parmi les Américains que les Ivoiriens"

Ces derniers mois, des capitales Ouest-africaines font l’objet d’attaques.

Le 20 novembre 2015, au moins 22 personnes (dont 14 étrangers) ont péri dans une fusillade (au Radisson Blu de Bamako, situé au centre de la capitale malienne) revendiquée successivement par deux groupes jihadistes distincts : d’abord par Al-Mourabitoune (proche d'Al-Qaida) de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, puis par le Front de libération du Macina (FLM, situé au centre du Mali).

Deux mois plus tard, l'un des principaux hôtels de la capitale du Burkina Faso, le Splendid, a été attaqué, par plusieurs hommes armés faisant 30 morts et 71 blessés. Cette attaque a été revendiquée par l'organisation jihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

"Au regard de la situation sécuritaire dans la sous-région ouest-africaine, la représentation diplomatique invite ses ressortissants "à rester prudents"

"S’il s’avérait nécessaire de publier un message sur une alerte spécifique, nous la rendrons public comme il est de coutume par un communiqué officiel sur le site Internet de l’Ambassade, le Smart Traveler Enrollment Program et à travers les réseaux sociaux" conclu la note.

ABL
Commentaires


Comment