Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

CPI: Le parti de Gbagbo "doit mener une action offensive" à l’ONU pour l’arrêt des poursuites contre l’ex-président
Publié le dimanche 31 janvier 2016  |  Alerte Info
Meeting
© Abidjan.net par Emma
Meeting politique : Blé Goudé célèbre les 8 ans de la "jeunesse patriotique" à Dabou
Samedi 2 octobre 2010. Dabou. La "jeunesse patriotique" souffle ses 8 bougies sous la houlette de Charles Blé Goudé. Photo: Konaté Navigué
Comment




Le Front populaire ivoirien (FPI), parti de Laurent Gbagbo "doit mener une action offensive à l'ONU" en vue de l'arrêt "des poursuites" contre l'ex-chef d'Etat dont le procès pour "crimes contre l'humanité" est en cours à la Cour pénale internationale (CPI), a estimé samedi le responsable de la jeunesse de cette formation politique, Navigué Konaté.

"Le FPI doit mener une action offensive directe à l'ONU parce que c'est le conseil de sécurité qui peut arrêter les poursuites", a soutenu M. Konaté, responsable de la jeunesse du FPI (JFPI), ajoutant qu'il est important qu'" il revienne pour la cohésion nationale", à la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI, chaîne publique).

Le procès conjoint de l'ex-président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé (ex-leader des Jeunes Patriotes) poursuivis pour "crimes contre l'humanité" commis lors des violences post-électorales de 2010 à 2011 qui ont fait officiellement plus de 3.000 morts s'est ouvert jeudi devant la CPI à La Haye au Pays-Bas.

Selon M. Konaté, son parti doit se battre pour avoir en interne un "consensus" sur la question du retour de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, car '"ils sont des acteurs importants pour la réconciliation nationale".

L'audience qui a été supendue vendredi, devrait rependre lundi à 08H30 GMT avec les déclarations liminaires des avocats des accusés qui ont plaidé "non coupable".

DEK
Commentaires


Comment