Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article
Santé

La lèpre n’est plus un problème de santé en Côte d’Ivoire ( Ministère de la Santé )
Publié le mercredi 3 fevrier 2016  |  AIP
Conseil
© Abidjan.net par Marc Innocent
Conseil des ministres du 27 Janvier 2016
Mercredi 27 Janvier 2016. Abidjan. Le Président Alassane Ouattara a présidé le conseil des ministres ce jour au palais de la Présidence de la République. Photo : Coffie Goudou Raymonde
Comment




La lèpre n’est plus un problème de santé en Côte d’Ivoire, indique le ministère de la Santé et de l'Hygyène publique, précisant que moins d'une personnes sur 10.000 est atteinte de cette maladie.



« En Côte d’ivoire en 2015, 891 nouveaux cas ont été dépistés avec 186 cas d’infirmités degré deux et 702 malades actuellement en traitement. Depuis 2001, Le taux de prévalence a continué de décroître passant de 0,92 en 2001 à 0,29 à la fin de l’année 2015 », a déclaré, dimanche, le directeur général de la Santé et de l’hygiène publique, le prof Boa Yapo Félix, représentant le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique lors de la cérémonie officielle de la 63 éme journée mondiale des lépreux à la place de l’indépendance d'Oumé ( région du Gôh ).

Le Pr Yapo a saisi occasion de cette cérémonie pour saluer les efforts fournis par le district sanitaire d’Oumé à travers la mise en oeuvre d'actions notables, à savoir l’intensification des activités lèpre et ulcère de Burili dans ce district pilote et l’application des directives de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) par les acteurs des terrains et l’observance du traitement par les malades, qui lui ont permis de sortir de la zone endémique, avec un taux de prévalence en 2015 de 0,36 pour 10.000 habitants contre 0,29 au plan national .

Ce moment commémoratif dont le thème était « Donnons à ceux qui n’ont pas de chance » a enregistré la participation du président de l’Association ivoirienne Raoul Follereau, Dr Diakité Koti, de la présidente du directoire de la fondation Raoul Follereau, Bleu Laine Simone, et du représentant résidant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tano Bian, qui ont tous pris l’engagement de travailler à l'éradication de la lèpre dans le pays.

Deux infirmiers spécialistes de la lèpre ont reçu des diplômes d’honneurs à cette occasion, tandis que des malades ont reçu des présents d’une valeur de 2.127.000 francs.

dl/nmfa/tm
Commentaires


Comment