Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Revenge Porn : Un livre écrit par l’ex-maîtresse de Samuel Eto’o pour se venger
Publié le mardi 9 fevrier 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Comment




‘’Merci pour ce moment’’, le livre de Valérie Trieweiler l’ex-campane de François Hollande a, semble-t-il, inspiré Nathalie Koah, l’ex-hôtesse de l’accueil avec qui, le footballeur camerounais, Samuel Eto’o avait des relations sentimentales pendant sept années’’.
Nathalie Koah, l’une des ex-maîtresses du footballeur Samuel Eto’o a écrit un livre relatant la ‘’vie commune’’ qu’elle a connue avec la star. C’est un ouvrage de 217 pages qui parle de foot, sexe, argent. Sorti en décembre 2015 en Espagne. Le livre, ‘’Revenge Porn’’ est divisé en 14 parties.

L’auteure donne son témoignage sur sa vie romantique de la star camerounaise et les dérives sexuelles et iconoclastes. ‘’Maillot jaune’’, ‘’Le dieu du stade’’,’’ Chambre avec vue’’, ‘’Lionne indomptable’’, ‘’Un château en Espagne’’, ‘’La passe de trois’’, ‘’Sur le banc de touche’’, ‘’La maîtresse trompée’’, ‘’Frappe cadrée’’, ‘’Hors-jeu volontaire’’, ‘’Au fond de ses filets’’, ‘’Une étrange mission’’, ‘’Arrêts de jeu’’, ‘’L’heure de la vengeance’’ tels sont les termes footballistiques que Nathalie Koah a utilisés pour tourner en dérision le comportement de son ex-ami de star. C’est une Camerounaise née en 1987 à Yaoundé que la star a croisée au pays. Et par la suite, il va l’invitée à Abidjan pour une soirée où lui, Eto’o en était la star. Après cela, Samuel va l’inviter à Barcelone en Espagne au moment où il évoluait sous les couleurs de l’équipe locale. Arrivée à Barcelone, Samuel Eto’o va la faire loger dans un hôtel de haut standing. C’est ainsi que Nathalie Koah comprend que la star a une épouse et qu’elle est résolue à vivre une vie de maîtresse à l’homme. De FC Barcelone à Inter de Milan en passant par la Russie, elle a suivi Samuel Eto’o dont la présence de sa femme Georgette la renvoyait instantanément à sa condition de maîtresse. Mais de maîtresse qui se sentait trompée bien qu’elle soit couverte de toutes les attentions matérielles de compagnon de star. A la page 121, Nathalie dépeint son ami, Eto’o en ces termes : « Beaucoup d’hommes couchent avec une fille un soir et coupent les ponts. Samuel est bien plus pervers.

Il vous garde dans son escarcelle. Il vous fait croire que vous êtes différente des autres. Il y a ceux qui vous prennent et vous jettent comme un Kleenex. Samuel considère les femmes comme un mouchoir en tissu : il vous use et vous réutilise jusqu’à la déchirure. Je repense à Frédéric, mon ex. Il me manque. Je me suis laissé embarquer dans une histoire qui n’était pas la mienne. J’ai été éblouie par un mirage de célébrité, de paillettes et de luxe. Frédéric était un homme simple, calme, posé. Il m’aimait pour ce que je suis. Je repense à ma vie avec lui lorsque Samuel m’appelle. Je ne veux plus prendre de précautions. J’ai trop mal .Je déverse un flot de colère et de tristesse ininterrompu». À titre exemple, elle révèle que Samuel lui a chuchoté à l’oreille qu’il aime voir sa copine faire l’amour avec son ami, Sonor pendant qu’elle buvait des coupes de champagne avec celui-ci sous le regard bienveillant de la star. Ivre dans la nuit, le lendemain matin, elle s’est retrouvée couchée à côté d’Eto’o dans le lit sans savoir si elle a fait l’amour avec les deux amis. Et à la page 123 Nathalie écrit : « Je prends un vol pour Yaoundé dès le lendemain, les yeux encore rougis par ma nuit noyée dans les larmes. Ma mère vient me chercher à l’aéroport. Mon état de fatigue et de nervosité ne lui échappe pas. Elle me demande ce qui se passe. Je lui explique que Samuel n’est pas le samaritain qu’elle croit, qu’il est volage et me considère comme un membre anonyme de son cheptel ».

Malgré toute cette déception, Nathalie Koah reconnaît que Samuel Eto’o lui a permis de voyager en jet privé, de vivre dans le monde des stars tant de la musique que du football. Puis, de conduire des voitures de luxe avec à la clef des shoppings avec plus de 1500 Euros qu’elle recevait chaque mois.

M.Ouattara
Commentaires


Comment