Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article
Sport

Fédération Ivoirienne de Boxe : 25 coaches à l’école de l’AIBA
Publié le mardi 9 fevrier 2016  |  L’intelligent d’Abidjan
Etats
© Abidjan.net par JB
Etats Généraux de la boxe: La fédération ivoirienne initie une séminaire de réflexion
Vendredi 10 juillet 2015. Abidjan. La fédération ivoirienne de boxe de Cote d`Ivoire présidée par le général de brigade Gaoussou Soumahoro a organisé au centre technique national de football de Bingerville les 10 , 11 , et 12 juillet les états généraux de la boxe ivoirienne. Objectif: se pencher sur les différents problèmes qui ont miné le noble art ces dernières décennies.
Comment




Depuis le samedi 6 février 2016, les coaches des clubs affiliés à la Fédération Ivoirienne de Boxe (FIB) sont à l’école, au siège du Comité National Olympique (CNO-CIV), aux II-Plateaux les Vallons. Ils participent à un séminaire de formation initié par l’Association Internationale de Boxe Amateur (AIBA). Au nombre de 25, la formation de ces entraîneurs est assurée par un expert dépêché par de l’AIBA, à la demande de la FIB et de la Confédération Africaine de Boxe. Il s’agit du Marocain Grami Makrem. Jusqu’au vendredi 12 février 2016, il instruira les techniciens sur les nouvelles règles de la boxe, à l’international. Ils passeront également en revue les techniques de formation et plusieurs autres points allant dans le sens d’un bon encadrement d’un boxeur amateur ou professionnel.
Pour le Général Gaoussou Soumahoro, le président de la FIB, ce séminaire de formation marque, non seulement le retour effectif de la boxe Ivoirienne sur la scène internationale, mais aussi le démarrage effectif du programme de formations des acteurs, tel qu’il l’avait promis avant de prendre la tête de la Fédération, le 10 mai 2015. « Ce séminaire initié par l’AIBA est une grâce pour nous. D’abord, c’est la preuve que la boxe ivoirienne est de retour à l’international. Avec les 10 années de balbutiement qu’a connu notre sport, tout est à refaire. J’avais donc promis la formation des acteurs clés de la boxe. C’est ce programme qui a démarré aujourd’hui avec les entraîneurs. L’avenir de notre sport passes, impérativements, par la formation. Et, elle doit se faire à tous les niveaux. Tout le temps que nous sommes restés loin des instances internationales, beaucoup de choses ont changé sans que ne nous nous en rendions compte. C’est le moment de nous mettre à jour, afin de savoir orienter nos efforts », a confié, tout heureux, le Général Gaoussou Soumahoro. Ces 6 jours de cours ne seront pas que théoriques. A la théorie s’ajoutera la pratique. Pour ce faire, un ring a été posé dans la cour arrière du siège du CNO-CIV.

J H K
Commentaires

Dans le dossier

Sport et autres disciplines
Titrologie



L’intelligent d’Abidjan N° 3581 du 8/2/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment

Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment