Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article
Économie

La noix de cajou « made in Côte d’Ivoire » en promotion en Asie et au Moyen-Orient
Publié le mercredi 24 fevrier 2016  |  Abidjan.net
La
© Autre presse (Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration et ne correspond pas forcément avec le contenu de l`article)
La noix de cajou « made in Côte d’Ivoire » en promotion en Asie et au Moyen-Orient
Une mission du Conseil Coton-Anacarde séjourne depuis le 17 février au Moyen-Orient et en Asie pour promouvoir la noix de Cajou « made in Côte d’Ivoire » considérée comme étant de meilleure qualité au niveau mondial.
Comment




Une mission du Conseil Coton-Anacarde séjourne depuis le 17 février au Moyen-Orient et en Asie pour promouvoir la noix de Cajou « made in Côte d’Ivoire » considérée comme étant de meilleure qualité au niveau mondial.



Cette mission de promotion intervient suite au lancement de la campagne 2016 de commercialisation de la noix de cajou pour laquelle un prix minimum bord champ de 350 F CFA le kilogramme a été officialisé par le Gouvernement le 10 février dernier. Outre promouvoir la noix de cajou made in Côte d’Ivoire, la mission a pour but de favoriser une troisième campagne exceptionnelle, après l’adoption de la réforme de la filière en 2013.



La première étape de cette mission a conduit la délégation ivoirienne à Dubaï, au Moyen-Orient du 18 au 21 février. Où elle a participé au Word Cashew Convention 2016, rendez-vous annuel des structures et acteurs du secteur mondial du Cajou. Cette convention qui est à sa deuxième édition permet aux exportateurs et importateurs de noix de cajou brutes et d’amandes de cajou, aux industriels et promoteurs d’équipements de transformation, aux structures privées et gouvernementales d’appui de se rencontrer et échanger sur les enjeux et évolutions de l’industrie mondiale du cajou.

De part sa position de premier producteur et exportateur mondial de noix de cajou brutes, la délégation ivoirienne a bénéficié au cours des deux jours et demi de travaux, de cinq interventions, qui lui ont permis de présenter les évolutions du secteur du cajou en Côte d’Ivoire, les opportunités d’investissement. Et d’inviter les participants venus d’Asie, d’Europe, d’Amérique et d’Afrique à la 2ème édition du Salon International des Equipements et des Technologies de Transformation de l’Anacarde

(SIETTA) prévu du 17 au 19 novembre 2016 à Abidjan.



La délégation ivoirienne s’est ensuite rendue à Ho Chi Minh City, pour participer au Vietnam Cashew Association (VINACASS), rencontre regroupant l’ensemble des acteurs de la chaine de valeur du cajou au Vietnam. Le Vietnam est un grand pays du cajou, deuxième importateur des noix d’origine ivoirienne et premier exportateur mondial d’amandes de cajou. C’est un pays actuellement à la pointe des technologies de transformation de l’anacarde. La participation de la délégation ivoirienne à cette rencontre constitue une grande première dans les échanges entre les deux pays en matière de cajou.



Cette rencontre a permis de rassurer les acteurs vietnamiens sur les dispositions pour l’amélioration de la qualité du cajou ivoirien, la traçabilité et la sécurisation des transactions commerciales. Il s’est agit également de prendre en compte dans les discussions, les préoccupations des opérateurs Ivoiriens en termes de sécurisation des contrats d’exportations de noix de cajou brutes, notamment en ce qui concerne le paiement et la gestion des réclamations sur la qualité au débarquement.

En plus une convention d’assistance technique entre la TECNOLOGY BUSINESS INCUBATOR (ECOLE POLYTECHNIQUE DE HO CHI MINH VILLE) et le CENTRE DE TECHNOLOGIE DU CAJOU (CTC) en construction au technopole de Yamoussoukro a été signée. Cette convention est relative au transfert de technologie et d’équipement pour renforcer le CTC.



Elisée B.
Commentaires


Comment