Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Promotion et valorisation des langues maternelles : La 2è édition du SILANG lancée officiellement
Publié le jeudi 25 fevrier 2016  |  Le Quotidien d’Abidjan
Comment




La 2ème édition du salon international des langues d’Abidjan (Silang) se tiendra du 28 au 30 avril 2016 à la Caistab d’Abidjan-Plateau. L’information a été donnée, le mardi 23 février dernier au siège de la représentation de l’Unesco à Cocody-II Plateaux, par Armel Akonda Bokpé, commissaire général dudit salon. Le thème retenu pour cette 2è édition est ’’les Tics au service des langues ivoiriennes’’. Selon Armel Akonda Bokpé, l’objectif de ce festival est de permettre l’apprentissage rapide et l’alphabétisation dans les langues maternelles par l’actuelle gé »nération d’Ivoiriens. « Ainsi trois jours durant (du 28 au 30 avril), forums (panel, table ronde, atelier), animations culturelles et ludiques, expositions d’ouvrages sur les langues traditionnelles et gastronomie meubleront ce 2è SILANG », a indiqué le commissaire général. Toujours selon lui, les visiteurs auront également l’opportunité de découvrir les danses traditionnelles les plus significatives du pays. Cela avec le concours du ministère de la Culture et de la Francophonie. Pour sa part Ydo Yao, représentant résidant de l’Unesco à Abidjan, a révélé qu’aucun peuple dans le monde ne peut se développer avec les langues des autres. « Toutes les nations développées le sont dans leurs langues. C’est l’Afrique qui est le seul continent où les enfants parlent d’autres langues que leurs propres langues. Pourtant, c’est avec les langues que se construisent les compétences, or l’école africaine est le cimetière de nos langues. C’est la raison pour laquelle ce continent a du mal à se développer », a-t-il déploré. Quant à Mme Diaby Aïssata, responsable du programme de l’école intégrée, et représentante de Kandia Camara, ministre de l’Education nationale a dénoncé l’abandon des langues maternelles au profit de la langue française. Toute chose qui handicape les écoliers des zones rurales, selon elle. « L’injustice s’installe lorsqu’un élève d’un village rentre pour la première fois dans une salle de classe et son enseignant se met à lui parler le français. Alors que cet élève ne maîtrise uniquement que sa langue maternelle. L’apprentissage devient du coup compliqué pour l’apprenant contrairement à ses camarades des villes », fustige Mme Diaby Aïssata. Cette 2è édition du SILANG est organisée par Observ’, l’ONG Koukoubaka, et à l’Académie Ivoirienne des Langues et Cultures (AILC), en partenariat avec le Bureau de l’UNESCO en Côte d’Ivoire.

Jean Yves Bitty
Commentaires

Titrologie



Le Quotidien d’Abidjan N° 1675 du 24/2/2016

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Nous suivre

Nos réseaux sociaux


Comment
Petites Annonces avec Annonces.ci  



Comment