Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Universités publiques ivoiriennes : Un syndicat d’étudiants réclame la "réduction" du coût des inscriptions
Publié le jeudi 3 mars 2016  |  Alerte Info
Université
© Autre presse par DR
Université de Cocody: manifestation d`étudiants contre leur ministre de tutelle
Lundi 13 mai 2013, Abidjan. Des étudiants organisent une manifestation contre le ministre de l`enseignement supérieur, Cissé Bacongo, pour dénoncer les conditions actuelles d`études sur le campus de Cocody.
Comment




Le secrétaire général de la Coordination des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (COEECI), Aristide Ozoukou a réclamé mercredi la "réduction" du coût des inscriptions dans les universités publiques pour l'année académique 2015-2016, lors d’une conférence à Abidjan.

"Nous demandons ici et maintenant la baisse du coût des inscriptions dans les universités publiques.", a revendiqué Aristide Ozoukou souhaitant que le tarif (des inscriptions) soit fixé à "10.000 FCFA pour la licence, 20.000 FCFA pour le master, 40.000 FCFA pour le doctorat, 50.000 FCFA pour la Formation individuelle permanente (Fip) et 25.000 FCFA pour la capacité".

En septembre 2012, les frais d'inscription dans les universités publiques ivoiriennes ont été fixés à 30.000 FCFA pour la licence professionnelle, 60.000 FCFA pour le master et 90.000 FCFA pour le doctorat, par les autorités.

La COEECI a également exigé la restitution des résidences universitaires réhabilitées aux étudiants et invité le gouvernement à engager les travaux de réhabilitation des cités d’Abobo, de Williamsville, d’Adjamé (nord d’Abidjan) et de Port-Bouët (Sud d’Abidjan) dans sa plate-forme revendicative de l’année académique 2015-2016.

Concernant les salles de travaux pratiques, le syndicat a demandé au gouvernement de les "équiper en matériels didactiques " afin de "mettre fin aux années blanches successives et sans fin" dans certaines Unités de formation et de recherche (UFR).

La COEECI qui dit "placer" sa "confiance" aux autorités pour la "satisfaction" de ses revendications a menacé d’"entrer en grève dans un bref délai si rien n’est fait".

La Côte d’Ivoire compte cinq universités publiques dont deux à Abidjan et trois à l’intérieur du pays : Bouaké (Centre), Daloa (Centre-ouest) et Korhogo (Nord).

ABL
Commentaires


Comment