Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Diplomatie
Article
Diplomatie

La TICAD sera présentée à une conférence jeudi
Publié le mercredi 9 mars 2016  |  AIP
Comment




Abidjan - En prélude à la 6ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 2016) qui aura lieu du 28 au 29 août à Nairobi (Kenya), l’Ambassade du Japon en Côte d'Ivoire, en collaboration avec la Cellule d’analyse de politiques économiques du Cires (CAPEC), va organiser jeudi une conférence publique sur ces assises à l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody sur le thème "Contribution du Japon au développement socio-économique de l’Afrique à travers la TICAD : quelles perspectives pour un partenariat public-privé entre le Japon et la Côte d’Ivoire".

Selon les termes des référence de cette Conférence dont une copie est parvenue à l’AIP, elle vise à faire connaître la TICAD au grand public, à présenter et communiquer les différents résultats obtenus par la mise en œuvre des résolutions des TICAD 1 à 5 depuis la première conférence en 1993.

La 6ème TICAD, la 1ère sur le territoire africain, suscite des interrogations qui seront au centre de cette journée de réflexions. Il s’agit entre autres de plancher sur les meilleurs profits que peut tirer la Côte d’Ivoire, de voir les mécanismes favorables à une plus grande implication des entreprises japonaises dans les investissements ivoiriens, de réfléchir sur les différents types de partenariats publics- privés entre les deux pays.

La conférence sera animée par Koenuma Akihiko, précédemment directeur général adjoint au département de l’Afrique de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et directeur général au département du Moyen-orient et de l'Europe.

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Prof. Bakayoko-Ly Ramata, l’Ambassadeur du Japon en Côte d’Ivoire, Inoué Susumu, des diplomates japonais, des cadres ivoiriens issus de l’administration publique, du secteur privé et de la société civile, des enseignants-chercheurs et doctorants sont attendus à cette conférence.

(AIP)

tad/cmas
Commentaires


Comment