Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
Abidjan.net NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Grand-Bassam: dépôt de gerbe de fleurs à la plage par Boni Yayi et Faure Gnassingbé
Publié le mercredi 16 mars 2016  |  APA
Arrivée
© AFP
Arrivée à Abidjan des Présidents Faure Gnassingbé et Yayi Boni
Mardi 15 mars 2016. Abidjan
Comment




Les présidents du Bénin, Boni Yayi et du Togo, Faure Gnassingbé ont déposé, mardi soir, une gerbe de fleurs à la plage de Grand-Bassam en hommage aux victimes de l’attaque terroriste de dimanche dernier, en présence du Ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, représentant le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara.

Les présidents Boni Yayi et Faure Gnassingbé après s'être faits expliquer les circonstances de l'attentat meurtrier qui a coûté la vie, dimanche, à 21 personnes, par Jacques Ablé, le directeur de
l'hôtel l'Etoile du Sud, ont déposé une gerbe de fleurs pour ‘' rendre hommage à ces innocentes personnes qui sont tombées sous les balles assassines'' des terroristes.

‘'Notre présence sur ces lieux de crimes, chargés de tristesse et de désolation, témoigne que notre solidarité avec le peuple de Côte d'Ivoire et singulièrement celui de Grand-Bassam et des familles
endeuillées'', a déclaré Boni Yayi.

Pour les deux chefs d'Etat, ''condamnant cet effroyable'' ont appelé à une ‘'synergie'' d'actions entre les pays de la sous-région pour ‘'barrer la route au terrorisme'', saluant la ‘'rapidité des forces de l'ordre ivoiriennes'' pour ‘'limiter les dégâts'' qui auraient pu être ‘'plus dramatiques'', a-t-il souligné.

Avant MM. Yayi et Gnassingbé, les ministres français des Affaires étrangères et du Développement international, Jean-Marc Ayrault et de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, ont visité les trois sites attaqués, avec des mots de ‘'compassion'' pour les responsables et le personnel des établissements hôteliers concernés.

Pour le chef de la diplomatie française, les ministères de l'intérieur des deux pays et leurs services doivent ‘'mutualiser leurs expertises'' pour que ce genre de ‘'lâche'' attentat soit évité.

Une attaque terroriste de la plage et de trois hôtels, a fait, dimanche, 22 morts dont 6 assaillants, 14 civils et 2 militaires ivoiriens. Le mouvement terroriste Al Qaïda d Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué l'attentat.

Un deuil national de trois jours a été décrété, lundi, a annoncé le gouvernement ivoirien à l'issue d'un Conseil de ministres extraordinaire présidé par le Chef de l'Etat Alassane Ouattara.


HS/ls/APA
Commentaires


Comment